Tech & internet

Comment inventer le «RIP» parfait sur Internet

Repéré par Vincent Manilève, mis à jour le 12.11.2014 à 12 h 39

Repéré sur The Washington Post, Music Times, The Week

Une fausse rumeur a plus de chance de conquérir les réseaux sociaux si elle concerne un homme, acteur, et un accident de voiture (ou de snowboard).

 Macaulay Culkin n'est pas mort, il s'est désormais lancé dans la musique. Adam Green duetting "Wind Of Change" with Macauley Culkin Photo Flickr CC par Matt Biddulph

Macaulay Culkin n'est pas mort, il s'est désormais lancé dans la musique. Adam Green duetting "Wind Of Change" with Macauley Culkin Photo Flickr CC par Matt Biddulph

Les fausses alertes de décès de vedettes sont désormais monnaie courante sur Internet. Dernièrement, le comédien Tracy Morgan, ou l’ancien enfant-star de Maman j’ai raté l’avion Macaulay Culkin… Tous ont dû faire face à de fausses rumeurs sur leur décès. Même Elie Semoun.

Le Washington Post, en partenariat avec le site Dadaviz, a décidé d’analyser ces faux «RIP» et s’est aperçu qu’il y avait différents critères qui garantissaient à ces rumeurs un succès mondial.

«Internet préfère tuer des hommes (70%) que des femmes. Et la cause préférée de décès est l’accident de voiture (36%), plutôt que les overdoses (10%), les meurtres ou les suicides (4 %).»

Il est aussi intéressant de noter que les «chutes de falaise» et les «accidents de snowboard» sont les secondes et troisièmes causes de décès préférées, et qu’elles concernent principalement des acteurs et des musiciens.

«Ces chiffres ne sont pas scientifiques ou concluants, explique le Washington Post, mais ils capturent le profil des hoax les plus viraux de ces quatre dernières années.»

Evidemment, les rumeurs sur la mort de vedettes ne sont pas nouvelles. Le 21 octobre 1969, Les Beatles ont dû officiellement démentir la mort de Paul McCartney, comme le rappelle le site Music Times. On avait alors cru qu’il avait eu… un accident de voiture.

«On pourrait croire qu’avec l’actualisation permanente de l’information à l’ère du numérique, les gens paniqueraient moins à propos de ces choses-là. Mais c’est devenu pire.»

La liste des gens qu’Internet a voulu tuer n’en finit pas : Bill Cosby, Jeff Goldblum, Miley Cyrus, Kanye West… Il y a quelques jours, Macaulay Culkin s’est moqué des rumeurs en simulant lui-même sa propre mort en postant une photo sur Instagram.

 
«Pour ceux qui ne savaient pas, Mac n'est PAS mort.» Photo Instagram posté par l'ancien acteur. 

Plus largement, pour éviter de se faire berner par ce genre de rumeurs sur les réseaux sociaux, le journal The Week explique qu’il faut avant tout bien choisir ses sources d’informations.

«Une recherche Google est en général suffisante pour vérifier la véracité d’une histoire. Mais avant de partager quelque chose de douteux, cela vaut toujours le coup de vérifier sur le site Snopes.com, un site indépendant qui a passé plus de de 20 ans à vérifier chaque rumeur qui est arrivée sur son bureau.»

Le Washington Post conclut en disant que, la prochaine fois qu’un acteur meurt dans un accident de voiture ou après une chute de snowboard, vous savez désormais qu’il faut y aller avec des pincettes. 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte