Monde

Des écoles pakistanaises célèbrent une journée officielle anti-Malala

Temps de lecture : 2 min

Malala Yousafzai en septembre 2013. REUTERS/Adrees Latif
Malala Yousafzai en septembre 2013. REUTERS/Adrees Latif

Une fédération d'écoles privées pakistanaises représentant environ 150.000 établissements a décidé d'organiser une journée spéciale anti-Malala. Désormais, tous les 10 novembre seront consacrés à la critique de Malala Yousafzai, la jeune militante anti-taliban et lauréate du prix Nobel de la paix 2014.

Ce jour de condamnation s'appelle officiellement la journée «Je ne suis pas Malala» (I am not Malala day), en référence au titre anglais de son autobiographie, I am Malala (Moi, Malala en français).

Le directeur de la fédération d'écoles, Mirza Kashif Ali, accuse la jeune fille d'être anti-islam et anti-Pakistan. Son livre est déjà interdit dans toutes les écoles du groupe.

Selon Mirza Kashif Ali, Malala a «critiqué l'idéologie pakistanaise, ainsi que la religion et la constitution du pays». Il a expliqué à NBC News que pendant la journée anti-Malala, les élèves ont assisté à des séminaires de réflexion sur le sens de l'identité pakistanaise. Il a précisé que la journée «Je ne suis pas Malala» continuerait d'exister jusqu'à ce que celle-ci désavoue les «bêtises anti-islam» publiées dans son livre.

Malala Yousafzai est aussi accusée de sympathie pour des auteurs comme Salman Rushdie et Taslima Nasreen, tous deux en exil à la suite de fatwas lancées à leur encontre.

Slate.fr

Newsletters

La guerre Iran-Israël n'aura pas lieu (du moins pas tout de suite)

La guerre Iran-Israël n'aura pas lieu (du moins pas tout de suite)

Si l’escalade militaire entre Téhéran et Tel-Aviv sur le théâtre syrien est inédite, les enjeux géopolitiques dans la région réduisent les risques de dérapage en guerre ouverte.

Paris et Ankara dans un bras de fer sur le Kurdistan syrien

Paris et Ankara dans un bras de fer sur le Kurdistan syrien

La tension est montée d’un cran entre Ankara et Paris, à l’ombre du déploiement de forces spéciales françaises dans le Rojava et de l’appui diplomatique peu équivoque au projet d’autonomie territoriale kurde en Syrie.

Des manuscrits de Tombouctou, sauvés des mains des djihadistes, exposés à New Delhi

Des manuscrits de Tombouctou, sauvés des mains des djihadistes, exposés à New Delhi

Vingt-cinq textes vieux de plusieurs siècles ont été transportés depuis le Mali, après avoir été cachés durant l'occupation djihadiste de Tombouctou, entre 2012 et 2013.

Newsletters