Sciences

[VIDEO] Regardez évoluer la surface du soleil en accéléré

Temps de lecture : 2 min

Voici l'évolution de la surface du soleil entre le 14 octobre et le 30 octobre 2014, en accéléré, montrant un groupe de taches solaires–soit une région sur la surface du Soleil de température inférieure à son environnement. Ce groupe de taches, AR 2192, est le plus grand des deux derniers cycles solaires (22 ans) et sur l'animation ci-dessus, en 4K, vous pouvez la voir grâce aux images de la nasa.

«AR 2192 est apparu dans l’atmosphère solaire le 17 octobre 2014. Selon les astrophysiciens de la NASA, son envergure a dépassé légèrement le diamètre de Jupiter, soit environ 140.000 kilomètres», rappelait Maxisciences fin octobre.

Les taches solaires «apparaissent tous les 11 ans en moyenne, provoquant des éruptions gigantesques», rappelle FrancetvInfo. Elles conduisent au rejet de «nuages de plasma de gaz hautement magnétiques. Certaines de ces particules se dirigent, en l’espace de quelques minutes, tout droit vers la Terre. Mais le champ magnétique de notre planète dévie cette énergie solaire et protège les satellites en orbite. A quelques exceptions près… Les radios, les GPS, les systèmes électriques peuvent alors tomber en panne».

D'ailleurs, c'est arrivé récemment comme le souligne Le Figaro: ces taches apparues en octobre d'une ampleur exceptionnelle ont provoqué des éruptions majeures sur le soleil, «plusieurs de ces bouffées électromagnétiques ont été émises vers la Terre et ont atteint notre ionosphère, perturbant certaines communications radio à ondes courtes qui utilisent cette couche atmosphérique pour se propager sur de grandes distances».

Francetvinfo note néanmoins que «ces nuages ont un magnifique corollaire: les aurores boréales que l’on peut notamment admirer au pôle Nord.»

Newsletters

Une découverte majeure pourrait faire gagner dix ans de recherche sur le cancer de la prostate

Une découverte majeure pourrait faire gagner dix ans de recherche sur le cancer de la prostate

Le problème de résistance des cellules cancéreuses aux thérapies anti-hormonales a enfin une solution.

Le Monkeypox peut toucher n'importe lequel d'entre nous

Le Monkeypox peut toucher n'importe lequel d'entre nous

Alors que le virus, improprement appelé «variole du singe», se diffuse de manière inhabituelle en Europe, il est nécessaire de mettre en place des stratégies viables pour tenter de stopper l'épidémie.

Mon Europe à moi: «L'UE doit poursuivre ses efforts pour lutter contre la perte de biodiversité»

Mon Europe à moi: «L'UE doit poursuivre ses efforts pour lutter contre la perte de biodiversité»

L'Union européenne semble se focaliser sur la réduction des émissions de dioxyde de carbone. Quitte à oublier la perte de biodiversité massive.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio