Culture

Regardez «La Fontaine de Jouvence» d'Orson Welles, cela ne ressemble à rien d’autre à la télévision

Temps de lecture : 2 min

Une production inédite du réalisateur de «Citizen Kane» pour la télévision a été mise en ligne.

Les films d’Orson Welles requièrent peu d'introduction, Citizen Kane ou Touch of Evil font depuis longtemps partie des classiques. De plus, les émissions de radio et le théâtre de Welles, que ce soit son Macbeth innovant ou son très populaire Guerre des mondes, sont très appréciés.

Néanmoins, son travail à la télévision est moins connu, en grande partie parce que ses productions étaient rarement diffusées. Heureusement, le site Dangerous Minds a déterré La Fontaine de Jouvence, le pilote du Orson Welles Show, jamais diffusé. Et c’est un coup d’œil fascinant sur la façon dont Welles a appliqué son talent au petit écran.

Le pilote a été filmé en 1956, et l’histoire consiste en un triangle amoureux classique (je ne vais pas trop en dévoiler, mais il y a un scientifique brillant, une actrice glamour, un charmant joueur de tennis et un sérum qui garantit la vie éternelle).

Welles est typiquement excentrique dans sa réalisation, avec un usage épatant de la projection arrière, des variations des caméras dans le décor, et une combinaison d’images persistantes et d’action en live. Encore plus intéressant, sa transposition des techniques de la radio: il narre l’épisode à la première personne, dialogue à la place des acteurs et remplit le rôle d’hôte et d’acteur. Cela fait plus de 50 ans que le pilote a été diffusé, et pourtant cela ne ressemble à rien d’autre à la télévision.

Sharan Shetty

Newsletters

Moses Farrow, le fils de Woody Allen et Mis Farrow s'exprime, il faut aussi l'écouter

Moses Farrow, le fils de Woody Allen et Mis Farrow s'exprime, il faut aussi l'écouter

[BLOG You will never hate alone] Dans un long texte pudique et toute en retenue, Moses Farrow tient à dire sa vérité. À ses yeux, son père n'a jamais pu commettre les actes qui lui sont reprochés.

Il faut lire «Portnoy et son complexe», de Philip Roth

Il faut lire «Portnoy et son complexe», de Philip Roth

Philip Roth n'aurait sans doute pas imaginé que son roman aiderait un homme transgenre confiné dans un refuge pour femmes victimes de violences conjugales.

Silence, on mange!

Silence, on mange!

Le cinéma français n’aime rien tant que casser la croûte. À tel point que la cuisine et la gastronomie sont devenues un élément central de ses chefs-d’œuvre. Ou de ses navets.

Newsletters