Culture

Luc Besson est le David Guetta du cinéma

Grégor Brandy, mis à jour le 07.11.2014 à 18 h 03

Avec «Lucy», le cinéaste français a battu son propre record du plus gros succès pour un film français à l'étranger. Faisons la comparaison en quatre points avec son compatriote DJ.

Luc Besson lors de l'inauguration de la Cité du cinéma, en mai 2012. REUTERS/Charles Platiau

Luc Besson lors de l'inauguration de la Cité du cinéma, en mai 2012. REUTERS/Charles Platiau

Lucy est le plus gros succès à l'étranger du cinéma français depuis vingt ans. 

Luc Besson les a tous battus. Et il n’y a même pas match. Le film vient de dépasser les 50 millions d’entrées dans les salles de cinéma, soit un peu plus de deux millions de plus que le précédent record déjà détenu par… Luc Besson (en tant que producteur) avec Taken 2. Derrière, on retrouve un autre film de Luc Besson (cette fois-ci derrière la caméra), Le Cinquième Elément, et Intouchables (là il n’y est pour rien), détaille Le Monde.

Autant vous dire que chez certains critiques ciné et cinéphiles, on l’a plutôt mauvaise. A Slate, Daniel Andreyev avait placé Lucy dernier de son top 14 des blockbusters de l’été:

«Aucun élément ne fonctionne, même indépendamment. Les cours à la Sorbonne par Morgan Freeman le renvoient à Dreamcatcher, nanard où il affrontait un caca extraterrestre aux dents menaçantes. Trop content de toucher son chèque, il explique la vie, la mort, la puissance du cerveau grâce de rapides montages avec beaucoup d'animaux qui copulent.

 

Les courses-poursuites ringardes dans les rues de Paris, le méchant coréen immortel incarné par le mec d'Old Boy, le jeu des acteurs français tout patraque, tout ça, c'est du bonus. A la fin, les "asiatiques" prennent d'assaut la Sorbonne au bazooka. Quant à Lucy, elle rejoint Angel-A dans la galaxie bisounours des héroïnes de Luc Besson, mi-anges, mi-enfants mais jamais vraiment femmes. Il faut le faire, avec Scarlett Johansson qui donne pourtant tout ce qu'elle a.

 

Lucy est véritablement le blockbuster le plus idiot de l'année, réjouissant au point d'égaler au moins certains épisodes de Taxi

On trouve autant d'amour à chaque mention de David Guetta, un autre Français qui marche à l’étranger. Alors, nous nous sommes posés la question. Luc Besson est-il le David Guetta du cinéma?

1.Ils ont du succès

Avec Lucy, Le Cinquième Elément et Taken 2, le réalisateur-producteur français totalise 125,6 millions d’entrées à l'étranger. C’est sans compter les entrées en France (5.2 millions pour Lucy, 7.7 millions pour Le Cinquième Elément et 2.9 millions pour Taken 2) et les succès de Arthur et les Minimoys (un peu plus de 10 millions en Europe et aux Etats-Unis), Léon (3.5 millions d'entrées rien qu'en France) ou Jeanne d’Arc (un peu plus de 8 millions d'entrées en Europe et aux Etats-Unis).

De son côté, David Guetta compte des dizaines d’albums de platine, et un succès quasiment assuré à la sortie d’un de ses titres. Son dernier morceau Dangerous est toujours dans le top 3 des titres les plus écoutés sur Spotify en France et occupe la 21e place tous pays confondus.

2.Aujourd'hui, ils travaillent principalement avec des artistes étrangers

Rihanna, Akon, les Black Eyed Peas, autant de noms qui font mal à certains mélomanes, mais dont les fans ont permis à David Guetta de s’imposer comme l’un des artistes les plus influents. Résultat, quand le Français sort son dernier album, on retrouve pêle-mêle John Legend, Sia et Nicky Minaj parmi les invités.

Du côté du réalisateur, ses trois plus gros succès ont été réalisés en compagnie de Milla Jovovich, Bruce Willis (Le Cinquième Elément), Liam Neeson (Taken 2) et Scarlett Johansson et Morgan Freeman (Lucy). Ses trois derniers films en tant que réalisateur ont par ailleurs tous été filmés en langue anglaise (The Lady, Malavita et Lucy).

3.Ils ont du mal à se faire accepter par la critique

«Que Luc Besson continue donc à filmer des poursuites, des complots et des règlements de comptes. Il est fait pour ça. Mais surtout, surtout, qu'il évite de penser…», écrivait ainsi Télérama à propos de Lucy. Pas la plus dure des critiques, mais pas la plus agréable non plus.

En face, David Guetta n’a pas vraiment plus de réussite. La critique française ne l'épargne pas (et il le lui rend bien). Mais qu'est-ce qui tient à sa musique et qu'est-ce qui tient à son image? Invité du Supplément de Canal+ à l’occasion du Pitchfork Festival à Paris, Ryan Schreiber, le patron du «site le plus influent du monde», mettait un 4 au dernier morceau de David Guetta. Après avoir compris que le DJ français était derrière l’extrait, il a fait une expression de dégoût, avant de reprendre, en plaisantant à moitié: «Je mets moins alors, beaucoup moins.»

 

4.Ce sont des businessmen

Besson a son studio de cinéma, EuropaCorp, a lancé une école de cinéma et a participé à 85 films en tant que producteur. Il est aussi à l'origine de la Cité du cinéma pour «permettre aux réalisateurs français de rester dans l'Hexagone pour mener à bien leurs projets cinématographiques», expliquait alors Le Monde. Et puis, il y a cette attraction Arthur et les Minimoys à Europa Park.

Plus que sur ses propres albums, David Guetta est régulièrement invité à travailler sur ceux des autres. The Black Eyed Peas, Jessie J, Kelly Rowland se sont ainsi attachés les services du Français, même si des rumeurs de ghost-producing reviennent fréquemment. Le DJ avait également été ambassadeur de la Twizy, la voiture électrique de Renault. En 2012, In the Mix rappelait également qu'il avait développé sa marque ainsi que ses soirées «Fuck me, I'm Famous» à Ibiza.

Grégor Brandy
Grégor Brandy (439 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte