Culture / Tech & internet

Trouver le titre du prochain Star Wars 2 ans avant sa sortie, c'était possible, grâce à «la Force»

Temps de lecture : 2 min

Capture d'écran du forum TheForce.net
Capture d'écran du forum TheForce.net

Internet est vaste. Internet est puissant. La clairvoyance de l’esprit humain l’est parfois aussi. Et miracle, il arrive que les deux se rencontrent.

C’est le cas Queen Gimmedala, internaute anonyme qui, il y a deux ans, le 18 décembre 2012 à 21h36, a fait preuve d’une sagacité spectaculaire en annonçant, presque au hasard, le titre donné au futur épisode de Star Wars.

Après la révélation officielle par Lucasfilm, jeudi, du titre du 7e volet de la saga: «The Force Awakens», Mike Ryan, journaliste chez Screen Crush, a décidé d’explorer les tréfonds de l’Internet pour y découvrir la première occurrence du titre. C’est comme cela qu’il est tombé sur Queen Gimmedala.

Interviewé par TheForce.net, un fan forum consacré –comme son nom le laisse entendre– à l’univers de Star Wars, la mystérieuse et perspicace internaute explique comment elle a procédé (on perd un peu de la magie):

«Au final, c’était une proposition aléatoire. Pas de d’infos de l’intérieur ou de connexions avec Lucas. Mais pour moi, ça me semblait logique que le premier film de cette trilogie ferait référence à la force. Je suis persuadée que les titres dans chaque trilogie sont étroitement liés, et je soupçonne que ça sera la même chose pour la prochaine.

Donc je savais que ça serait 3 mots, et la force. Je savais aussi que le libellé serait vague/ambigu/démodé, comme dans les 6 autres films.»

Et elle conclut:

«Je suis sûre que si vous suivez cette méthode, vous pourrez deviner les titres des épisodes 8 et 9! Impatiente de me lancer dans mes prochaines "prophéties"!»

Slate.fr

Newsletters

«Fahrenheit 451», dystopie un peu cramée

«Fahrenheit 451», dystopie un peu cramée

Un demi-siècle après la sortie du film de François Truffaut, le réalisateur Ramin Bahrani vient de livrer pour HBO une nouvelle adaptation du roman de Ray Bradbury, qui n'a eu besoin que d'être partiellement modernisé.

L'homme qui a utilisé l'art moderne pour torturer des détenus

L'homme qui a utilisé l'art moderne pour torturer des détenus

Durant la guerre d'Espagne, Alphonse Laurencic a dessiné des cellules de l'enfer à Barcelone: les «checas».

Une semaine sur un navire militaire aux côtés d'un peintre officiel de la Marine

Une semaine sur un navire militaire aux côtés d'un peintre officiel de la Marine

Éric Bari, peintre officiel de la Marine depuis 2003, nous a emmené en Méditerranée à bord du Cassard, une frégate anti-aérienne accueillant 220 marins.

Newsletters