Tech & internetCulture

Comment Internet a «récupéré» l'animal totem des Amérindiens

Repéré par Léa Bucci, mis à jour le 07.11.2014 à 15 h 16

Repéré sur The Atlantic

Lion at the gate. OC Always via Flickr CC License by

Lion at the gate. OC Always via Flickr CC License by

Vous avez peut-être été confronté à cette question: «Quel est votre animal totem?» Sur Internet, ce terme a de loin dépassé la notion d’animal: désigner par «animal totem» une chose ou une personne, revient à dire qu’il s’agit d’une représentation de soi-même ou de ce qu’on aimerait être. Le terme s’est propagé peu à peu, et pose maintenant la question de l’appropriation culturelle, puisqu’il est issu de la culture amérindienne, rapporte The Atlantic.

Dans les années 1990, des groupes de discussion en ligne parlaient déjà du principe ironique d’animal totem. Mais c’est sur un forum de Shroomery.org, en 2006, que l’expression aurait été utilisée pour la première fois dans le sens où on la connaît aujourd’hui, accolée au nom d’un acteur. On l’a retrouvée sur un autre forum en 2007.

Elle aurait ensuite été popularisée par la plateforme Tumblr, qui rassemble les caractéristiques propres à l’expansion d’une telle tendance: facilité de partage, goût pour l’ironie et support de l’expression de sa personnalité. Les utilisateurs ont alors apposé le terme d’«animal totem» sur des images de leurs idoles.

L’Urban Dictionnary rappelle qu’à l’origine, dans les religions et les systèmes païens, il s’agit «d’une représentation des traits de caractère et des compétences que vous êtes censés apprendre ou avoir». Dans la spiritualité amérindienne, la notion d'animal totem prend la forme d’un animal avec lequel l’être humain partage un certain nombre de caractéristiques, qui agit en protecteur et absorbe l’âme du vivant à sa mort.

Le détournement de cette représentation religieuse suscite donc les critiques de certains Amérindiens. Un billet publié en 2013 sur le Tumblr de l’utilisateur Aquarius Moon Rising, qui se revendique amérindien, expliquait, selon lui «Pourquoi il ne faut pas utiliser le terme d’animal totem»:

«[...] Cette tradition est TRÈS sacrée, et grâce à la colonisation, elle a été oubliée en grande partie, au point que la plupart des jeunes Amérindiens n’en connaissent presque rien –une situation exacerbée par l’appropriation populaire des “animaux totems”. [...]

[...] L’idée populaire qu’on s’en fait vient remplacer la signification originale, ce qui infantilise nos traditions. Les non-Améridiens commencent à croire qu’ils comprennent nos traditions [...]

L’appropriation fait partie de l’oppression des Amérindiens [...] C’est lié à l’état psychologique de notre peuple, essayez donc de grandir lorsque tout le monde tourne en dérision complète votre religion et regardez comment s’en sort votre estime de vous-même [...]»

En octobre, une université du Montana a interdit l’utilisation de la question «Quel est votre animal totem?» dans les réunions et périodes d’intégration, après des plaintes venues d’étudiants amérindiens.

Le problème vient aussi du fait que la plupart des internautes qui emploient ce terme ne réfléchissent pas à cette appropriation et considèrent l'animal totem comme un pur produit du web, explique The Atlantic:

«L’Internet, comme la nature, a horreur du vide, et l’“animal totem” révèle un besoin: prendre les produits culturels –les gens, les choses, les idées– qui se baladent sur nos écrans, les organiser et les catégoriser et exprimer le fait qu’on les apprécie. Comme l’infrastructure de l’Internet se construit autour de l’expression de l’identité [...] le concept a offert un moyen facile aux gens d’exprimer leurs affinités et leurs aspirations [...]»

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte