Smart CitésMonde

En Corée du Sud, un immeuble à appartements flexibles qui peuvent se diviser en cas de divorce

Repéré par Claire Levenson, mis à jour le 07.11.2014 à 9 h 36

Repéré sur FastCodesign, New York Daily News

Une vue de l'immeuble imaginé par SsDarchitecture

Une vue de l'immeuble imaginé par SsDarchitecture

Divorcer (ou se séparer) peut coûter très cher. Pendant les pires années de la récession, de nombreux couples sont restés ensemble pour des raisons principalement financières. Partager un deux-pièces est moins coûteux que louer chacun son studio, et quand on aime son appartement plus que son colocataire, il peut être particulièrement difficile de renoncer à son logement.

Songpa Micro Housing, un immeuble qui vient d'être construit à Séoul en Corée du Sud a peut être une solution: des appartements composés d'unités modulables à souhait.

Un des architectes a expliqué au site FastCodesign comment ces logements peuvent évoluer au fil des années. Imaginons un couple qui habite dans un appartement composé de deux unités reliées par un couloir. S'ils ont des enfants (et que les unités voisines sont libres), ils peuvent aggrandir leur appartement en annexant les studios adjacents. Et quand ils ne se supportent plus, ils peuvent facilement séparer ces unités pour en faire deux logements séparés. Ce n'est certes pas idéal d'être le voisin de son ex, mais cet arrangement peut permettre une transition relativement pratique entre vie de couple et vie de célibataire. 

Les appartements de Songpa Micro Housing sont très petits (une unité mesure 11 mètres carré) car l'immeuble a de nombreux espaces communs, notamment un café et un auditorium. L'idée des architectes était de créer une sorte de colonie d'artistes où les résidents interagissent entre eux hors de leurs studios. De plus, les unités de logement ne sont pas nécessairement résidentielles, elles peuvent aussi être transformées en bureau ou en galerie d'art.

Les deux idées de ces architectes -pouvoir séparer un appartement en cas de rupture et créer des espaces communs conviviaux- sont plutôt incompatibles, mais la possibilité de moduler son logement sans déménager est un concept qui a de l'avenir. Il permettrait en effet de résoudre un des plus épineux problèmes des couples qui veulent se séparer: au fait, qui garde l'appartement?  

 

 

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte