Économie

Etats-Unis: les riches s'appauvrissent, mais les pauvres vont-ils s'enrichir?

Temps de lecture : 2 min

Image de une: La carte de crédit Visa Diamant REUTERS/Shamil Zhumatov
Image de une: La carte de crédit Visa Diamant REUTERS/Shamil Zhumatov

Aux Etats-Unis, cela faisait tellement longtemps que les très riches continuaient à s'enrichir davantage que cette tendance était presque devenue normale. Depuis les années 1970, le fossé qui les sépare du reste de la population n'a cessé de s'agrandir, à tel point qu'en 2006, la concentration de richesses chez les 1% les plus riches avait atteint un niveau sans précédent depuis les années 1920.

Les récentes annonces d'un retour des rémunérations exorbitantes à Wall Street (des chiffres autrement plus grands que ceux qui font scandale dans les banques françaises) n'ont rien fait pour suggérer la fin du phénomène. Et pourtant, les données commencent à montrer que des changements significatifs sont en cours. Les riches, en tant qu'ensemble, ne s'enrichissent plus, et se sont même appauvris au cours des deux dernières années de crise.

«La lutte relative des riches n'attirera sans doute que peu de sympathie de la part de familles moins aisées qui subissent de plein fouet les effets de la pire récession de notre génération, écrit le New York Times. Mais ce changement soulève plusieurs questions économiques plus larges. Parmi elles, les difficultés des riches vont-elles bénéficier aux classes moyennes et aux pauvres [...] En d'autres termes, la question est de savoir si la métaphore qui sied le mieux à l'économie actuelle est celle d'une marée montante soulevant tous les bateaux ou celle d'un jeux à somme nulle.»

Impossible de savoir si les riches des Etats-Unis vont continuer à s'appauvrir. Cela dépendra de l'évolution des marchés financiers et immobiliers et des nouvelles lois notamment fiscales qui seront votées par le Congrès à la suite à la crise. Mais il semble peu probable que les riches renouent avec le rythme de progression de leur patrimoine qu'ils ont connu lors des trente dernières années.

L'année dernière, le nombre d'américains dont la fortune dépasse les 21 millions de dollars a baissé de 24%, selon une étude. Les très grandes fortunes comme Bill Gates, Warren Buffet ou encore les fondateurs de Google ont tous perdu des milliards l'année dernière, selon le magazine Forbes. L'exemple le plus frappant est celui de John McAfee, le fondateur des logiciels antivirus éponymes, qui ne détient «plus que» quatre millions de dollars, après avoir vu sa fortune culminer à plus de 100 millions.

[Lire l'article complet sur nytimes.com]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de une: La carte de crédit Visa Diamant REUTERS/Shamil Zhumatov

Newsletters

Quand les producteurs d'énergie appellent à la sobriété, il faut se poser des questions

Quand les producteurs d'énergie appellent à la sobriété, il faut se poser des questions

L'appel des dirigeants d'EDF, Engie et TotalEnergies à une sobriété d'urgence a fait beaucoup de bruit. Mais, pour qu'il ait un impact, il faut que les pouvoirs publics passent rapidement à l'action.

Inflation: le Royaume-Uni à deux doigts de l'explosion sociale

Inflation: le Royaume-Uni à deux doigts de l'explosion sociale

Le pays subit sa plus importante crise sociale et économique depuis les années 1950, du fait d'une inflation record, provoquant la colère des syndicats et de la population.

Son entreprise lui verse 330 fois le montant de son salaire, il démissionne et disparaît sans laisser de traces

Son entreprise lui verse 330 fois le montant de son salaire, il démissionne et disparaît sans laisser de traces

Au Chili, un employé a été payé par erreur 165.398.851 pesos chiliens, soit à peu près 170.000 euros. L'entreprise, qui est sans nouvelle, a porté plainte contre lui.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio