Sciences / Monde

Le Canada a retouché une photo de la Station spatiale internationale pour y ajouter son drapeau

Temps de lecture : 2 min

La photo de l'ISS telle que publiée retouchée sur plusieurs sites gouvernementaux canadiens.
La photo de l'ISS telle que publiée retouchée sur plusieurs sites gouvernementaux canadiens.

Des sites gouvernementaux canadiens ont utilisé, jusqu’à très récemment, une version maladroitement retouchée d’une photo de la Station spatiale internationale (ISS) pour y inclure… le drapeau du pays. «Les Canadiens sont connus pour leur humilité, mais quittez la surface de la Terre et vous trouverez l’ego du pays quelque part dans la thermosphère», se moquait, le 31 octobre, The Economist, qui a révélé l’affaire.

L’image en question montre le spationaute américain Stephen Robinson lors d’une sortie dans l’espace en 2005, au côté du bras mécanique de la station, surnommé Canadarm2 car développé par le Canada. Sur la version disponible sur plusieurs sites publics canadiens (et depuis retirée), un gros drapeau canadien a été collé sur le bras. «N’importe quel graphiste compétent pourrait délivrer un résultat moins visible en cinq minutes», se moque le National Post.

La photo originelle diffusée par la Nasa.

The Economist pointe que l’ironie de la situation est justement que le bras en question a bien un logo canadien, mais disposé bien plus haut et donc invisible sur la photo, ce qui explique que la retouche ait pu apparaître innocente à son auteur: «Mais l'histoire est l'histoire, et la falsifier ne rend service à personne.» «Apparemment, à chaque fois qu’il y en a une image de prise, la marque du Canada apparaît clairement dessus. Si vous avez réussi à prendre une photo qui ne la montre pas clairement, retournez dans les archives et trouvez en une que vous aimez !», s’insurge Paul Delaney, un astronome de l’université de York interviewé par le Ottawa Citizen.

Interrogée par la chaîne canadienne CBC, l’Agence spatiale canadienne a expliqué que cette image avait été développée pour un poster lors d’un événement interne destiné à fêté le cinquième anniversaire de Canadarm2 en 2006, et qu’elle n'aurait normalement du «être utilisée de manière publique d’aucune façon».

Le bras mécanique figure sur un billet de 5 dollars canadiens (Banque du Canada).

Comme le note le Washington Post, voilà qui classe en tout cas brièvement le pays aux côtés de régimes habitués de Photoshop, comme la Chine ou la Corée du nord.

Newsletters

Il faudrait étendre la définition de la vie pour savoir s'il y en a sur Mars

Il faudrait étendre la définition de la vie pour savoir s'il y en a sur Mars

Les recherches suggèrent que la définition standard de la vie pourrait être trop restrictive pour les complexités de l'espace.

Christopher Havens, «Breaking Bad» à l'envers

Christopher Havens, «Breaking Bad» à l'envers

Contrairement au héros télévisuel joué par Bryan Cranston, l'Américain est passé par la méthamphétamine et le meurtre avant de devenir un prodige des sciences.

La pandémie du Covid-19 fait resurgir des peurs populaires

La pandémie du Covid-19 fait resurgir des peurs populaires

Malgré les acquis et les avancées scientifiques, la raison a-t-elle laissé place à la passion?

Newsletters