Double XCulture

Un blog compile les annonces de casting les plus sexistes ou stéréotypées

Repéré par Jean-Marie Pottier, mis à jour le 01.11.2014 à 12 h 29

Repéré sur Flavorwire

Une des annonces relevée sur le blog Lady Parts.

Une des annonces relevée sur le blog Lady Parts.

Vous trouvez les rôles féminins parfois (voire souvent) très stéréotypés au cinéma ou à la télévision? Vous n'êtes pas les seuls. Un blog américain récemment créé, Lady Parts (titre à double sens, l'expression «lady parts» désignant à la fois les rôles féminins et les organes génitaux féminins), s'est attelé à la tâche de compiler les annonces de casting les plus révélatrices outre-Atlantique. Échantillon:

«La fille des rêves les plus fous d'un diplômé de fac sexuellement frustré. Sophistiquée, stylée, sexy, enivrante.»
 

«Petites amies des rôles principaux.»
 

«Second rôle féminin. Une jeune fille frivole et hystérique.»
 

«Une fille blonde canon... Cheveux blonds... La fille canon classique.»
 

«Femme. Mignonne. Naïïve [sic]. Pas indépendante d'esprit.»
 

«Le rêve de n'importe quel adolescent, sexy mais saine, physique parfait et toujours prête à satisfaire son homme.»
 

«Jolie fille (rôle muet)»

Le site Flavorwire a consacré un article au blog, créé par une actrice et scénariste, Katrina Day, qui a souhaité le lancer après avoir repéré la dernière annonce ci-dessus:

«C'était juste la parfaite représentation de ce que je vois depuis des années dans les annonces de casting que je consulte quotidiennement. Sur le ton de la blague, j'ai lancé auprès de mes amies actrices l'idée d'un Tumblr qui cataloguerait toutes les conneries sexistes qu'on repère chaque jour, et tout le monde s'est enflammé pour cette idée. [...] Le fait de diffuser ces annonces à plus grande échelle me redonne de la force, car de très nombreuses actrices me confirment qu'elles vivent la même chose.»

Le blog a aussi vocation à accueillir des récits plus longs, tel celui de l'actrice Hailay Bachrach, qui explique comment son physique l'a enfermée dans un certain type de rôles stéréotypés:

«On a voulu de moi que je joue Cordelia et Desdémone et Lady Macduff parce que j'ai le type de corps féminin –petit, mince et, oui, blanc– qui va automatiquement rendre le public triste quand on exerce de la violence à son encontre. [...] Que doit dire Cordelia? Rien. Que doit faire Cordelia? Aimer, et se taire.»

Et si vous vous trouvez de l'autre côté de la chaîne de production et que vous voulez déterminer si le film que vous venez de regarder enferme ses personnages féminins dans des stéréotypes, il y a une solution simple: le passer au test de Bechdel.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte