LGBTQ

Le coming-out de Tim Cook? Ouais, super, et ensuite?

Didier Lestrade, mis à jour le 31.10.2014 à 16 h 46

On voudrait bien des coming out en France aussi.

Tim Cook en Californie, le 27 octobre 2014. REUTERS/Lucy Nicholson

Tim Cook en Californie, le 27 octobre 2014. REUTERS/Lucy Nicholson

24 heures après le coming-out très remarqué de Tim Cook, le patron d'Apple, le verdict est général. C'est génial, on s'en doutait, même les médias de droite relaient l'info. Mais personne pour émettre le moindre avis sur l'impossibilité d'un coming-out équivalent en France. C'est la vie (en français dans le texte).

«I'm proud to be Gay»: si Tim Cook a choisi de faire son coming-out dans Bloomberg Businessweek, c'est que cette affirmation identitaire cherche à s'inscrire dans une logique commerciale. Le patron d'Apple, à 53 ans, veut que son exemple aide la vie des personnes LGBT à travers le monde, mais il sait aussi que ce témoignage contribuera à améliorer la marque qu'il représente. Les cyniques diront que c'est un calcul corporatiste, les autres penseront qu'il n'avait qu'à officialiser des rumeurs. Après tout, on le savait déjà et CNBC avait déjà anticipé depuis juin 2014.

Alors pourquoi de tels exemples sont impossibles en France?

On a pourtant attendu. Et on continue d'attendre. Dans les médias LGBT, l'annonce de la décision prise par Tim Cook n'entraine pas de commentaire, comme chez Têtu. Chez Yagg, on se limite à traduire les mots de Tim Cook. La moindre des choses, c'est de se demander pourquoi un ou une PDG ne ferait pas la même chose en France. Seul Le Monde tente une analyse: en France, il y a Pierre Bergé (peut-être pour faire plaisir à l'actionnaire du média) et c'est tout. Et de citer le livre The Glass Closet de John Browne pour expliquer que c'est compliqué. Pourtant, ce livre ne se limite sûrement pas à la liste des arguments qui excusent les dirigeants quand ils cachent leur homosexualité. Au contraire, ce livre est un «how to» qui encourage à briser le placard de verre des milliardaires qui se cachent. Son sous-titre affirme même que c'est «bon pour le business».

L'année dernière, le documentaire de HBO, The Out List montrait une série d'interviews de personnes célèbres, dans tous les domaines de la société américaine, qui expliquent pourquoi le coming-out a été un moment de libération pour eux-mêmes et leur entourage– et pour la culture et la politique en général.

En France, depuis l'affaire Descoings, on se demande ce que pourrait attendre le patron de la SNCF pour faire taire les rumeurs. C'était il y a deux ans, en 2012. Depuis, rien n'a bougé. Le droit à la vie privée est un luxe français. Mais la vie des super riches est sûrement facilitée par un militantisme LGBT hexagonal qui ne cherche pas à faire de vagues. Si certains grands dirigeants révèlent leur homosexualité, c'est parce que les médias et le tissu LGBT font pression. Chaque année, le magazine OUT fait la liste des 50 personnalités les plus influentes de la communauté. Chaque année, on célèbre des journées du coming-out, non seulement pour les LGBT, mais aussi pour ceux qui s'identifient à la communauté afro-américaine ou latina.

La triste exception française

La France est donc isolée sur ce sujet. Personne ne fait du coming-out son agenda. Pas de journée particulière, pas de dynamique sur cette question. Tous les mois, on apprend que qu'une célébrité a fait son coming-out à l'étranger mais personne en France. Or le coming-out est la pierre angulaire de tout ce que l'on peut demander en termes de droits pour le mariage gay, l'adoption, la PMA, l'éducation sexuelle à l'école, la lutte contre l'homophobie, etc. Vous enlevez le coming-out et tout le reste fait du sur place.

Il ne faut pas s'étonner si les droits des LGBT sont au point mort. Le mariage gay voté, rien d'autre ne sera fait avant les prochaines présidentielles. Pierre Bergé a beau dire qu'il faut soutenir Hollande, l'homosexualité ne voit pas pourquoi.

Didier Lestrade
Didier Lestrade (71 articles)
Journaliste et écrivain
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte