Science & santé

Mère de douze garçons, une Américaine pourrait en avoir un treizième. Elle avait 1 chance sur 8.200 que cela arrive

Repéré par Grégor Brandy, mis à jour le 31.10.2014 à 11 h 44

Repéré sur CNN, Good Stats Bad Stats, Fox, AP (via Detroit Free Press)

IMG_0439 Alex Harden via Flickr CC License by

IMG_0439 Alex Harden via Flickr CC License by

«Si on avait une fille, je crois qu'on serait en état de choc.»

Ce n'est pas que Kateri Schwandt n'a pas envie que son treizième enfant soit une fille. «Ce serait cool», a-t-elle raconté à l'agence de presse américaine AP. Mais après douze garçons, âgés de 15 mois à 22 ans, la future maman a désormais l'habitude d'élever des garçons: «On sait ce que l'on fait. Alors pourquoi changer?»

Kateri Schwandt et son mari Jay vivent avec leurs douze enfants dans l'ouest du Michigan, aux Etats-Unis. Catholiques, ils n'utilisent pas la pilule. Et comme pour leurs douze enfants précédents, ils ont choisi de ne pas savoir le sexe de leur enfant.

Alors, certains médias ont choisi de faire le calcul pour eux. Selon CNN, la probabilité pour un couple d'avoir treize garçons de suite est d'environ 1 sur 8.000. Ce qui, rappelle le site Good Stats, Bad Stats, ne signifie pas qu'on peut aujourd'hui dire qu'ils ont une chance sur 8.000 d'avoir un treizième garçon:

«Je suis désolé, mais la probabilité est plus proche de 1 sur 2. Les douze autres sont déjà là. Ils n'ont aucune réelle influence sur la probabilité sur le treizième enfant soit un garçon ou une fille.»

En fait, comme l'explique un internaute dans les commentaires de l'article, la probabilité est même plus proche de 1 que de 0:

«On assume que la probabilité de la naissance d'un garçon est de 0,5. C'est peut-être le cas pour la population générale, mais dans ce cas, étant donné que tant de garçons sont déjà nés au sein de cette famille, il est possible qu'il y ait une raison médicale qui fait que cette femme soit prédisposée à donner naissance à des garçons.»

Comment CNN arrive-t-elle à ce chiffre de 1/8.000? Le site a calculé la probabilité combinée de plusieurs événements indépendants: (1/2)*(1/2)*(1/2)*(1/2)*(1/2)*(1/2)*(1/2)*(1/2)*(1/2)*(1/2)*(1/2)*(1/2)*(1/2) ou plus simplement (1/2)^13. Le résultat précis est donc de 1/8.192. (Pour ce qui est de douze garçons à la suite, il est de 1.4096). Si on part du principe que la probabilité pour cette mère de famille d'avoir des garçons est plus élevée, le chiffre est donc inférieur.

On devrait savoir début mai si l'enfant est une fille ou un garçon. En attendant, les enfants commencent à chercher des idées pour le prénom, explique Fox News. L'un d'eux veut déjà l'appeler Gordy, comme le cochon héros d'un film pour enfants:

«C'est le problème qu'on a déjà eu la dernière fois, rigole Jay. L'un d'eux voulait l'appeler Elmo.»

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte