Sports

La colère de l'Afrique du Sud contre l'affaire Semenya

Temps de lecture : 2 min

La nouvelle championne mondiale du 800m, la Sud-africaine Caster Semenya, a été «humiliée» par le test de féminité qui lui a été imposé, a expliqué Leonard Chuene, président de la fédération Sud-africaine d'athlétisme. Elle aurait été traitée comme une «lépreuse» selon lui.

Le gouvernement sud-africain a appelé à se rassembler autour de la championne; sa famille a également assuré qu'elle était bien une femme. Sa grand-mère a précisé «Je sais que c'est une femme—je l'ai élevée moi-même».

Leonard Chuene a assuré qu'il continuerait de défendre Semenya. «Je ferai tout ce qu'il faudra, même si je dois être expulsé de Berlin, mais je ne laisserai pas cette jeune-fille se faire ainsi humilier de la sorte: elle n'a pas commis le moindre crime, a-t-il expliqué. Son seul crime est d'être née comme elle est née.»

[Lire l'article complet sur la BBC]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de une: Semenya après sa victoire sur 800 mètres à Berlin, REUTERS/Tobias Schwarz

Newsletters

Le Pilates est-il si bon qu'on le dit?

Le Pilates est-il si bon qu'on le dit?

Vantée pendant des années par Madonna et Uma Thurman, cette activité physique est toujours très en vogue.

À deux ans des JO de Paris, des inquiétudes planent sur la cybersécurité

À deux ans des JO de Paris, des inquiétudes planent sur la cybersécurité

Alors que les Jeux olympiques de Paris approchent, les acteurs publics et privés du secteur de la sécurité informatique collaborent tant bien que mal.

Comment le Tour de France est devenu un objet patrimonial français

Comment le Tour de France est devenu un objet patrimonial français

Patrimoine historique, littéraire, artistique, naturel... C'est beaucoup plus qu'un simple évènement sportif.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio