Sports

Dix événements sportifs qui ont changé le monde

Slate.com, mis à jour le 25.08.2009 à 12 h 05

Ou quand le sport influence les relations internationales et reflète les grands virages politiques et sociaux.

Mandela remet la coupe du monde de rugby à François Pienaar, REUTERS/POOL New

Mandela remet la coupe du monde de rugby à François Pienaar, REUTERS/POOL New

Je ne sais pas combien de personnes sont abonnées à la fois au Monde Diplomatique et à L'Equipe, mais je connais beaucoup de gens qui prennent l'athlétisme très au sérieux. L'être humain semble parfois programmé pour construire son identité autour de l'appartenance ou non à un groupe, phénomène qui se traduit aussi bien par la loyauté sans faille que les passionnés de sport ont pour leur équipe favorite que par le patriotisme ou encore le nationalisme de certains. Et je ne dis pas cela simplement parce que je suis fan de l'OM et fier de l'être.

Le succès sportif peut être le premier pas vers une belle carrière politique (Bill Bradley, Sebastian Coe, Arnold Schwarzenegger, Jack Kemp, etc.), et des athlètes comme Pelé, Michael Jordan, Michael Schumacher Zidane ou encore Tiger Woods sont devenus de véritables icônes mondiales. Bien sûr, utiliser le sport pour démontrer la puissance nationale ou comme source de fierté patriotique est une pratique courante qui ne date pas d'hier. La résurrection des Jeux Olympiques dans les années 1890 a été en partie motivée par la promotion de la coopération internationale et de la compréhension entre les peuples, mais comme tout bon réaliste ferait remarquer, les Jeux sont vite devenus un terrain d'affrontement de plus où les pays essaient de démontrer la supériorité de leur système et d'agrandir leur influence mondiale.

Quoiqu'il en soit, alors que l'été touche à sa fin et que l'automne pointe son nez, je me suis mis à penser à des évènements sportifs ayant eu un impact non négligeable sur les relations internationales, ou qui ont été le reflet et le symbole de changements importants dans le monde. Voici ma liste de dix moments clés, subjective et dans un ordre aléatoire, et il y en à eu d'autres. N'hésitez surtout pas à les proposer à Slate.fr.

1- Les Jeux Olympiques de Berlin, 1936

Adolf Hitler utilise les Jeux Olympiques pour prouver la supériorité du régime nazi, mais ses efforts sont au moins partiellement ébranlés quand un Américain noir, Jesse Owens, gagne quatre médailles d'or.

 

2- La Guerra de futbol (ou «La Guerre du Foot»): Salvador - Honduras, 1969

Voilà un exemple où le sport a contribué à déclencher une guerre: un match acharné entre le Salvador et le Honduras lors d'un tour préliminaire de la Coupe du Monde 1970 exacerbe des tensions existantes entre les deux pays au point d'être l'étincelle à l'origine d'une brève guerre de quatre jours dans laquelle 1.000 personnes trouvent la mort. La guerre se termine de manière peu concluante et le Salvador sort vainqueur du match de foot, mais est sorti lors d'un tour ultérieur et ne participe pas à la Coupe du Monde.

 

3- «La diplomatie du Ping Pong»: l'équipe américaine de tennis de tables en tournée en Chine, 1971

Lors des championnats du monde au Japon, l'équipe américaine de tennis de table reçoit une invitation inattendue pour visiter la Chine, et devient peu après le premier groupe d'Américains à mettre le pied en Chine après la prise de pouvoir des communistes en 1949. Cet épisode est le premier signe tangible de normalisation des relations entre les Etats-Unis et la Chine (même si l'équipe chinoise se sent obligée d'offrir quelques matches aux Américains). Si la visite n'est pas la cause du rapprochement ultérieur, elle démontre que les évènements sportifs peuvent être un outil diplomatique efficace.

 

4- Les Etats-Unis gagnent la Coupe du Monde de football féminine, 1999

J'y vois un évènement important pour deux raisons. D'abord, cette victoire souligne l'importance et la légitimité croissantes du sport féminin, qui a été un élément important du féminisme moderne. Ensuite elle démontre enfin de vrais progrès américains dans le sport le plus populaire du monde. Et puis la finale est gagnée contre la Chine, ce qui est de bon augure pour la géopolitique du 21e siècle.

5- Septembre Noir aux Jeux Olympiques de Munich, 1972

Des terroristes palestiniens prennent en otage et tuent onze athlètes israéliens aux Jeux Olympique de 1972. Cet acte haineux retarde les aspirations nationales palestiniennes et déclenche une campagne de représailles israélienne prolongée au cours de laquelle plusieurs leaders palestiniens et au moins une victime totalement étrangère à la prise d'otage sont tués.

 

6- L'Afrique du Sud gagne la Coupe du Monde de rugby, 1995

Les équipes sud-africaines étaient bannies de la plupart des compétitions internationales pendant l'apartheid, une mesure destinée à dénoncer le statut de paria du régime et à diminuer le soutien populaire à cette politique. La victoire de l'équipe postapartheid en 1995 est un symbole intense du nouveau départ de l'Afrique du Sud, symbolisé par l'image de Nelson Mandela remettant le trophée de vainqueur au capitaine François Pienaar, un Afrikaner blanc.

 

7- Australia II gagne la Coupe de l'America, 1983

La victoire des «Aussies» met fin à ce qui fut sans doute la plus longue série victorieuse de l'histoire du sport - 132 ans de domination qui commencèrent avec la victoire de la goélette America contre une flottille britannique dans une course autour de l'Île de Wight en 1851. (Quand elle demanda qui avait fini deuxième, la reine Victoria se vit répondre «Votre Majesté, il n'y a pas de deuxième.»). Rétrospectivement, on peut considérer la victoire de l'Australie comme un symptôme de la mondialisation: les Américains n'avaient plus le monopole de la conception de bateaux de course ultrasophistiqués. Malheureusement, la compétition est désormais dominée par un autre phénomène exporté par les Américains: les litiges incessants autour des règles de compétition.

 

8- «The Miracle on Ice»: l'équipe olympique américaine de hockey sur glace bat l'équipe de l'Union Soviétique, 1980

Qualifié par Sports Illustrated de plus grand moment de sport du 20e siècle, la victoire improbable d'un groupe de joueurs universitaires face à l'équipe soviétique, archi-favorite de la compétition, arrive à un moment où beaucoup d'Américains pensent -à tort- que l'Union Soviétique a pris une avance décisive. En fait, l'URSS était à l'agonie, même si elle est restée par la suite une des grandes puissances du hockey sur glace.

 

9- « Das Wunder von Bern»: l'Allemagne gagne la Coupe du Monde, 1954

L'équipe d'Allemagne, alors outsider sans prétentions, bat la Hongrie en finale à Berne, une victoire qui déclenche une vague d'euphorie dans toute l'Allemagne et qui est considérée par certains historiens comme un évènement clé dans la restauration d'une fierté nationale après la honte de l'ère nazie et qui participa à réintégrer l'Allemagne dans la communauté internationale.

 

10- Le pentathlonien Boris Onischenko est disqualifié aux Jeux de Montréal, 1976

Onischenko faisait partie de l'équipe soviétique de pentathlon moderne disqualifiée après que des arbitres aient découvert que son sabre avait été modifié pour lui permettre de marquer des points sur la machine de score électronique grâce à un interrupteur caché dans son manche. Avec le scandale des stéroïdes de l'Allemagne de l'Est, cet épisode a participé à démolir l'image de l'empire soviétique. Bien sûr, beaucoup d'autres athlètes ont triché -pensez à Ben Johnson, à Marion Jones, au cycliste Floyd Landis ou encore à la marathonienne Rosie Ruiz, qui prit le métro pour gagner une course- mais leurs transgressions ont eu moins d'impact que celles de l'époque de la Guerre froide.

Il y a bien d'autres exemples que l'on pourrait rajouter: Budge contre von Cramm à Wimbledon, la «victoire» controversée des Soviétiques contre l'équipe de basket américaine à Munich, ou encore le fameux match de waterpolo entre l'Union Soviétique et la Hongrie aux Jeux de 1956 (joué dans le contexte de la révolution hongroise, le match fut si violent que l'eau en serait devenue rose). Alors n'hésitez pas à proposer vos propres suggestions.

Stephen M. Walt

Traduit par Grégoire Fleurot

Image de une: Mandela remet la coupe du monde de rugby à François Pienaar, REUTERS/POOL New

Slate.com
Slate.com (483 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte