Partager cet article

Un réseau de frigos en accès libre pour lutter contre le gaspillage (en Allemagne, évidemment)

Fridge Miguel Pires da Rosa via FlickrCC License by

Fridge Miguel Pires da Rosa via FlickrCC License by

Ils s'appellent les Lebensmittelretter ou les Foodsaver (les «sauveurs de nourriture») et se sont donné pour mission de sauver le monde du gaspillage alimentaire. Ces citoyens allemands bénévoles font la tournée des supermarchés pour récupérer les aliments qui ne peuvent plus être vendus mais sont toujours consommables avant qu'ils n’atterrissent à la poubelle, rapporte le quotidien berlinois Der Tagesspiegel.

Grâce à eux, plusieurs centaines de tonnes de nourriture ont pu être sauvées depuis 2012, année où cette initiative a vu le jour à Berlin. Les Foodsavers comptent aujourd'hui environ 1.700 bénévoles dans la capitale allemande et près de 8.000 à l'échelle du pays. Afin que ce sauvetage de légumes rabougris, de salades fripées et de yaourts à peine périmés ne soit pas vain, un réseau d'une vingtaine de réfrigérateurs, baptisés «FairTeiler» (littéralement, «partageurs justes»), a été mis en place à Berlin. La plupart sont hébergés dans les locaux de commerçants qui soutiennent cette initiative mais certains se trouvent également en accès-libre dans la rue, grâce à la complicité de quelques habitants. On y dépose et prend ce que l'on veut, explique Der Tagesspiegel:

«On peut y déposer les aliments, mais aussi bien sûr les prendre. C'est donc une sorte de supermarché ouvert 24 heures sur 24 qui offre un effet de surprise: on ne sait jamais ce qu'on y trouvera.»

Interviewée par le quotidien berlinois, la bénévole Lisa Fialik assure que depuis leur mise en place en 2013, les réfrigérateurs continuent d'être approvisionnés très régulièrement:

«Les appareils sont remplis jusqu'à trois fois par jour par des Berlinois de tous âges, et même par des touristes.»

Comme l'explique le quotidien Die Tageszeitung dans un reportage consacré au réseau de réfrigérateurs mis en place par les Lebensmittelretter, ces derniers apportent aussi régulièrement de leur butin auprès des centres d'accueil de sans-abri.

Les Lebensmittelretter comptent aujourd'hui plus d'un millier de supermarchés partenaires dans toute l'Allemagne. La chaîne de magasins bio Bio Company est la première à avoir soutenu l'initiative. Comme l'écrivait en 2013 son directeur dans le magazine mensuel édité par la chaîne, se délester des produits invendus permet d'ailleurs à ses supermarchés de faire des économies:

«Cela a nécessité un peu de travail pour convaincre en interne, mais presque toutes les filiales de Bio Company à Berlin, Potsdam et Hambourg y participent désormais. Presque plus rien ne va désormais à la poubelle. Le fait que nous ayons besoin de beaucoup moins de place pour les containers et qu'en plus nous ayons moins de coûts est un effet secondaire bienvenu.»

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte