Partager cet article

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les bizarreries de votre corps sans jamais oser le demander

Question mark / Kelly Teague via FlickrCC License by

Question mark / Kelly Teague via FlickrCC License by

C'est grave docteur? Nous avons soumis des questions posées sur Reddit à des médecins.

Votre corps est étrange, avouez-le: bruits bizarres, douleurs lancinantes aux mauvais endroits, sécrétions sans origine précise…

Vous n’êtes pas un cas isolé, et je vais vous faire une confidence pour que vous vous sentiez moins seul dans votre bizarrerie: lorsque je fais beaucoup d’exercice, mon oreille gauche se bouche pendant une demi-heure. Je ne sais pas pourquoi –mais je peux la déboucher (pendant quelques instants) en touchant ma clavicule droite avec mon menton.

Il y a peu, quelqu’un a créé un sujet de discussion sur le site Reddit:

«Est-ce que votre corps fait un truc bizarre qui n’arrive selon vous à personne d’autre, mais dont vous n’avez jamais parlé?»

Les lecteurs se mirent alors à partager leurs particularités inexplicables (ou inavouables) dans une mutuelle compassion. Un tel espace est nécessaire: on ne vous y jugera pas. Il s’agit en effet de choses dont vous ne pouvez pas en parler à vos amis –ils pourraient se moquer de vous. Et à l’époque de la répartition des risques et du managed care, il serait impensable d’aller embêter son médecin pour une histoire de cliquetis dans l’oreille ou de salive excessive.

Les soucis physiologiques évoqués sur Reddit vont de l’ordinaire («lorsque je baille, mes deux yeux pleurent») à l’inquiétant («parfois, j’oublie de respirer»). De nombreux lecteurs ont alors découvert qu’ils n’étaient pas des cas isolés.

Encouragés de voir que les plus étranges (et parfois les plus repoussants) des comportements de notre organisme pouvaient faire naître des liens émotionnels, nous avons décidé de faire passer à l’étape supérieure cette discussion. Nous avons soumis les problèmes ayant généré le plus de réactions à des médecins, afin d’en savoir un peu plus (les questions des lecteurs de Reddit sont reproduites mot pour mot).

Lisez leurs réponses. Vous apprendrez certainement quelque chose de nouveau sur cette coquille étrange et merveilleuse que nous habitons depuis notre naissance.

Parfois, mon ouïe «s'éteint» et tous les sons sont étouffés. Puis un son strident à haute fréquence me perce les tympans pendant quelques minutes. Personne d'autre ne l'entend et mon environnement sonore est vraiment étouffé lorsque cela se produit. C'est peut-être un coup des extraterrestres.

«La cochlée (élément de l'oreille interne) n'est alimentée en sang que par une petite artère, explique l'otorhinolaryngologiste Christopher Chang, de Fauquier ENT Consultants. Lorsque la circulation sanguine ralentit ou qu'elle s'interrompt, l'ouïe s'en ressent.»

Le bourdonnement est une conséquence de la perte d'audition temporaire. Christopher Chang le compare au syndrome du membre fantôme: les personnes qui en souffrent ressentent un sentiment de douleur ou de démangeaison dans une partie amputée de leur corps. «Lorsqu'une région du corps cesse d'envoyer des informations au cerveau, ce dernier réagit parfois en créant des sensations fantômes», explique-t-il. Le bourdonnement est produit par le cerveau; il comble le vide créé lorsque l'oreille cesse d'envoyer des signaux.

Les médecins n'ont pas encore déterminé ce qui pouvait être à l'origine de la baisse de pression sanguine dans la cochlée. Les raisons potentielles sont nombreuses: spasmes dans les vaisseaux sanguins, débris, déshydratation… Chez la quasi-totalité des personnes concernées, l'ouïe revient à la normale en quelques minutes. Si la perte d'audition dure plus de quelques heures, vous devriez consulter un docteur. Il se peut que vous souffriez de perte d'audition sensorineurale soudaine, une pathologie grave qui peut être permanente.

Retourner au sommaire

Lorsque je suis sur le point de vomir, ma bouche se remplit d'une salive au goût métallique. Je veux dire, que mes glandes salivaires passent en mode turbo. Du coup, je sais que je vais vomir une bonne minute avant d'en ressentir le besoin. La seule personne que je connaisse qui soit dans ce cas, c'est mon frère. J'en ai parlé à plein d'amis, mais personne ne sait de quoi je parle.

«C'est un cas d'hypersalivation», explique le Pr Jay Kuemmerle, directeur du département de gastro-entérologie, d’hépatologie et de nutrition au Medical College of Virginia. «Lorsque des choses s'apprêtent à remonter dans l’œsophage, un réflexe provoque une salivation abondante.»

Le goût caractéristique de la salive qui précède le vomi est lié à son caractère alcalin. Le contenu de l'estomac est particulièrement acide, et le corps produit de la salive basique pour neutraliser le vomi. La salive peut avoir un goût similaire lorsque vous mangez, mais la nourriture dissimule cette nuance métallique.

Si cette salive à la saveur anormale n’apparaît qu'avant le vomissement, il n'y a pas de quoi s'inquiéter. En revanche, si cette salive métallique revient régulièrement, consultez un médecin. Cela pourrait être un signe de reflux gastrique silencieux; là encore, le contenu acide de l'estomac remonte dans l’œsophage. S'il n'est pas traité, le reflux silencieux peut léser progressivement la paroi interne de l’œsophage et aller jusqu’à provoquer l'abrasion de l'émail des dents, voire des otites.

Retourner au sommaire

Parfois je peux entendre mon sang qui bat dans mes oreilles. Lorsque j'étais enfant, je pensais que c'était mon «train de pensée».

«Beaucoup de personnes disent qu'elles peuvent entendre ou ressentir le battement de leur cœur dans leurs oreilles», explique Patrick O'Gara, président de l'American College of Cardiology et directeur du département de cardiologie clinique au Brigham and Women's Hospital. «Certaines disent que ces battements sont plus perceptibles la nuit, lorsqu'elles sont allongées sur le côté.»

Selon O'Gara, les artères qui entourent l'oreille peuvent entrer en contact avec les os du crâne lorsque nous sommes allongés. Le son est mieux transmis par les os que via l'air, ce qui peut donner la sensation d'entendre son propre pouls. Quant aux personnes qui en font l'expérience lorsqu'elles sont debout, elles peuvent avoir des artères plus directement au contact du crâne, à moins qu'elles soient simplement plus sensibles au son de leur propre pouls.

Retourner au sommaire

Vous savez, ce petit truc rose dans le coin de l'œil? Celui de mon œil gauche couine lorsque je le frotte ou que je le touche de près ou de loin.

Il y a là une confusion sur le plan anatomique. «Le petit truc rose ne couine pas», explique Anne Sumers, ophtalmologue clinique et porte-parole de l'American Academy of Ophtalmology. «La caroncule est complètement silencieuse.»

En réalité, ce «couinement» est le son produit par l'air qui s'échappe via les points lacrymaux –de petits tubes qui relient vos yeux au sac lacrymal d’où viennent les larmes. De l'air peut passer dans le sac via le canal lacrymo-nasal qui relie le sac au nez. Ce lien entre les yeux et le nez est d’ailleurs la raison pour laquelle votre nez coule lorsque vous pleurez.

«C'est juste un petit truc physiologique que certaines personnes peuvent faire, explique Sumers; en fait, on peut dire que cette partie du corps fonctionne à la manière d’une une cornemuse.»

Retourner au sommaire

Parfois, j'oublie de respirer. Mon souffle se fait plus court et j'arrête de respirer pendant un petit moment avant de réaliser: «Mince, je ne respire plus!»

Nous sommes face à deux possibilités ici. «Chez les patients obèses, explique Humam Farah, spécialiste des maladies pulmonaires et du sommeil à la Hannibal Clinic (Missouri), l'abdomen peut pousser le diaphragme vers la poitrine, ce qui a pour conséquence de réduire la capacité pulmonaire. Par ailleurs, les personnes obèses peuvent développer une résistance à la leptine, qui stimule en partie la commande respiratoire dans le cerveau.»

Autre explication: il s’agit d’une forme d'apnée. «Lorsque je me réveille le matin, je ne pense pas: "aujourd’hui, je vais manger mon petit-déjeuner, je vais voir mes patients, et je vais respirer", explique Farah. Les personnes qui souffrent d'apnée centrale ont plus conscience de leur propre respiration. Et il leur arrive de stopper net de respirer.»

Ce problème est reconnu depuis un certain temps. Il est certainement à l'origine du mythe européen de la «malédiction d'Ondine»: une nymphe est abandonnée par son amant humain. Alors, elle se venge en le condamnant à devoir se souvenir de chaque fonction corporelle automatique, comme la respiration. Une forme particulière de trouble respiratoire du sommeil porte le nom de cette nymphe.

Ce type d'apnée peut avoir de nombreuses causes: mutation génétique, prise d’analgésiques ou déséquilibre acido-basique du corps. Lorsque vous êtes éveillé, le problème n'est pas particulièrement dangereux. La concentration en dioxyde de carbone de votre sang ne cesse d'augmenter, et à partir d'un certain moment, votre cerveau ne peut plus ignorer votre besoin de respirer.

En revanche, si cela arrive pendant votre sommeil, ce problème devient dangereux. Les personnes qui souffrent d'apnée pendant la nuit ont, plus que les autres, tendance à souffrir d'arythmie, d'insuffisance cardiaque et de problèmes liés à la gestion corporelle de l'insuline. Vous faites de l'apnée du sommeil et vous êtes obèse, vous suivez un traitement, vous avez des antécédents familiaux de troubles respiratoires, ou vous souffrez de pathologies cardiaques ou neurologiques? Alors vous devriez consulter un médecin.

Retourner au sommaire

Je peux, à volonté, déclencher un grondement sourd dans mes oreilles sans bouger le moindre muscle de mon visage. Je ne sais pas comment on appelle ça, mais ça ressemble à ce que l'on entend lorsqu'on plaque un coquillage contre son oreille à la plage.

«Certaines personnes peuvent contracter deux muscles qui se rattachent aux os du milieu de l'oreille: le muscle du marteau et le muscle stapédien, explique l'otorhinolaryngologiste Christopher Chang, de Fauquier ENT Consultants. Ce mouvement tire sur les os et crée cette sensation.»

Si vous ne pouvez contracter ces muscles mais que vous désirez absolument savoir comment entendre le son du coquillage, vous pourrez peut-être reproduire cette sensation en serrant fortement des dents.

Retourner au sommaire

Si je mange (un aliment riche en glucides notamment, comme des crêpes) sans rien boire, j'ai l'impression que la nourriture se bloque dans ma poitrine. Ensuite, lorsque je bois, les deux ou trois premières gorgées sont plutôt douloureuses, puis je sens la nourriture qui descend, et le passage se libère.

«Le haut de notre œsophage supérieur est fait de muscles squelettiques, semblables à ceux des bras et des jambes, mais le bas est composé de muscles lisses, qui ne sont pas directement sous notre contrôle, explique le Pr Jay Kuemmerle, directeur du département de gastro-entérologie, d’hépatologie et de nutrition au Medical College of Virginia. Dans cette zone de transition, certaines personnes éprouvent une mauvaise coordination de l'onde péristaltique, qui fait progresser le bol alimentaire au sein de notre tube digestif.»

La sensation de dysphagie, ou «difficulté à avaler», est particulièrement fréquente lorsque nous consommons des aliments secs. Le fait de manger de plus petites bouchées, de mâcher longuement et de boire en mangeant peut aider. Si cette sensation revient souvent, consultez un médecin. Cette gêne pourrait être le symptôme de problèmes musculaires, ou même de la présence d'une tumeur dans l’œsophage.

Retourner au sommaire

Parfois, lorsque je mange quelque chose de sucré, je ressens une douleur très vive en dessous/autour de mes oreilles. Ca fait très mal. C'est embêtant. J'ai fait quelques recherches et, apparemment, ce serait lié aux glandes salivaires.

Ce sont en effet les glandes salivaires qui provoquent cette sensation. «Lorsque nous commençons à manger, explique l'otorhinolaryngologiste Christopher Chang, de Fauquier ENT Consultants, de grosses glandes salivaires situées sous la mâchoire passent immédiatement à l'action pour se préparer à la mastication et à la déglutition. La production de salive peut être particulièrement forte, ce qui provoque l'inconfort.»

D'habitude, cette expérience n'est pas limitée aux aliments sucrés. Chez certaines personnes, la sensation se déclenche avant la première bouchée, car le cerveau anticipe la nourriture et nous met «l'eau à la bouche». Par ailleurs, la glande parotide (une grosse glande qui s'étend jusqu'à la joue) peut également provoquer cette sensation.

Retourner au sommaire

Parfois, mon cœur cogne très fort contre ma poitrine, à tel point que je dois tousser deux ou trois fois pour que les choses reviennent à la normale. J'ai l'impression que le rythme est inégal, mais ça ne dure que quelques secondes.

«Il arrive qu'un battement de cœur soit très proche de ses deux voisins –un battement prématuré, explique Patrick O'Gara, président de l'American College of Cardiology et directeur du département de cardiologie clinique au Brigham and Women's Hospital. Puis une pause survient avant le prochain battement. On a l'impression que le cœur rate un battement; comme lorsqu'on descend dans un ascenseur.»

La toux peut passer pour un étrange remède face à cette arythmie, mais selon O'Gara, cette méthode marche chez certaines personnes. La toux modifie en effet certaines impulsions nerveuses et peut initier une nouvelle cadence cardiaque. Cela fonctionne mieux chez les jeunes.

Les battements de cœur prématurés ne devraient pas trop vous inquiéter si vous êtes en bonne santé. Ils peuvent être provoqués par le manque de sommeil, la caféine, les traitements pour le rhume, ou par une mini-crise de manque au lendemain d'une nuit bien arrosée. Ceci dit, si la chose se répète sans explication, vous devriez consulter un médecin.

Retourner au sommaire

Lorsque je baille, les larmes me montent aux yeux. Tout le monde me demande si je pleure, et à chaque fois que je baille, je dois leur expliquer ce qui se passe.

«Nous pleurons toute la journée», explique Anne Sumers, ophtalmologue clinique et porte-parole de l'American Academy of Ophtalmology. Selon elle, ce ne sont sans doute pas les bâillements qui appellent ces larmes supplémentaires. En fait, le bâillement fait déborder les yeux: il ferme les points lacrymaux, qui facilitent l'écoulement des larmes. Lorsque vos yeux se plissent, les larmes s'en échappent; c'est pourquoi vous remarquez soudain leur présence.

Retourner au sommaire

Le caséum sur les amygdales… De petites boules blanchâtres ou jaunâtres qui sortent de ma bouche de manière complètement aléatoire… et qui sentent très mauvais.

Ce lecteur (ou lectrice) a diagnostiqué son propre problème. «Le caséum, c'est un peu l'acné des amygdales, résume l'otorhinolaryngologiste Christopher Chang, de Fauquier ENT Consultants. On dirait des grains de riz jaunes.»

Nous avons voulu en savoir plus sur ce cas pour expliquer l'origine de l'odeur (beaucoup de lecteurs de Reddit s'en sont plaints). S'ils ont l'apparence de simples boules, les grains produits par le caséum ont une structure complexe, faite de plis, de recoins et de compartiments. Chacun de ces renfoncements contient un environnement chimique différent; de ce fait, un même grain peut abriter une incroyable densité de bactéries aérobies et anaérobies à l'odeur repoussante. Plusieurs études ont indiqué que ces grains –ou la pathologie sous-jacente à l'origine du caséum– sont responsables d'une large proportion des cas de mauvaise haleine chronique.

Malheureusement, il n'existe pas de traitement simple. La seule manière de vous débarrasser définitivement du caséum est de faire enlever les amygdales qui le produisent.

Retourner au sommaire

Je perçois le battement de mon cœur dans plusieurs parties de mon corps sans avoir à le toucher. Mais lorsque j’essaie justement de trouver le battement de mon cœur, je n’y arrive jamais…

Première observation: ce lecteur confond le«battement du cœur» –la contraction rythmique du muscle cardiaque– avec le pouls, le flux rythmique du sang qui passe via les vaisseaux sanguins. Lorsqu’il ou elle dit pouvoir ressentir le battement de son cœur dans tout son corps, il faut sans doute comprendre le «pouls».

«Certaines personnes confondent les contractions musculaires spontanées avec le pouls, explique Patrick O'Gara, président de l'American College of Cardiology et directeur du département de cardiologie clinique au Brigham and Women's Hospital. Il est difficile de percevoir le pouls dans les régions du corps où les vaisseaux sanguins ne sont pas proches de la surface, comme l’abdomen ou les cuisses.»

Lorsqu’un patient d’O’Gara affirme qu’il peut sentir son pouls dans des parties du corps atypiques, il lui demande de tapoter sur une table en suivant le rythme; dans bien des cas, le rythme est irrégulier ou ne correspond pas à celui du pouls.

Quant à l’incapacité du lecteur ou de la lectrice à ressentir le battement de son cœur dans sa poitrine, O’Gara explique que la chose est assez courante. Il peut être particulièrement difficile de percevoir directement les battements de son cœur avec la main. Et ce pour plusieurs raisons mécaniques (tissu mammaire, muscles pectoraux développés…). Les étudiants en médecine dotées d’une fine poitrine sont une aubaine en cours de cardiologie, car il est plus facile de percevoir –voire même d’observer– les battements de leur cœur.

Retourner au sommaire

J’ai toujours des parasites devant les yeux… il est plus facile de s’en rendre compte dans le noir, mais je peux tout de même les voir à la lumière (et si je ne les vois pas directement, je peux toujours percevoir une sorte de mouvement, et j’imagine que c’est lié). J’ai demandé à d’autres personnes. Elles n’avaient aucune idée de ce que ça pouvait être. Je suis comme ça depuis ma naissance.

 

Il n’existe pas d’explication physiologique dans ce cas précis, mais il s’agit d’une expérience courante, et il n’y a pas de quoi s’inquiéter.

«Il existe de nombreux phénomènes visuels: nous pouvons voir les vaisseaux sanguins de nos propres yeux, des images flottantes ou des points noirs, explique Anne Sumers, ophtalmologue clinique et porte-parole de l'American Academy of Ophtalmology. Si vous les voyez depuis votre naissance, ce n’est pas le symptôme d’une pathologie.»

Sumers explique que de nombreuses personnes disent voir des parasites. Ces derniers sont généralement associés à de l’anxiété ou à des névroses. Mais ils peuvent également toucher des personnes ne souffrant d’aucun de ces problèmes. Si les anomalies visuelles apparaissent brusquement, vous devriez consulter un ophtalmologue. Les «images flottantes» peuvent être le symptôme d’une hémorragie rétinienne; des lumières brillantes pourraient quant à elles indiquer un début de décollement de la rétine.

Retourner au sommaire

Vous devez être membre de Slate+ et connecté pour pouvoir commenter.
Pour devenir membre ou vous connecter, rendez-vous sur Slate+.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte