Culture

Tout Hitchcock en 12 minutes

Temps de lecture : 2 min

Les rétrospectives Hitchcock ne sont pas rares, et peu vont au-delà des films emblématiques que les fans préfèrent (Psychose, La Mort aux trousses, Les Oiseaux) pour montrer également ses débuts.

Ce n'est pas le cas de Shaun Higgins, alias Hello Wizard, qui rend hommage au réalisateur en douze minutes qui couvrent la totalité de la carrière d'Hitchcock, y compris ses films muets The Pleasure Garden (1925), The Farmer’s Wife (Laquelle des trois?, 1928) et The Manxman (1929).

Slate.fr

Newsletters

L’humour très noir de «It Must Be Heaven» et les derniers feux du 72e Festival

L’humour très noir de «It Must Be Heaven» et les derniers feux du 72e Festival

Le film d’Elia Suleiman conclut en beauté une sélection globalement de très bon niveau. L’occasion de revenir aussi sur quelques outsiders marquants, sans oublier les inquiétudes à propos d’un système français menacé de fragilisation.

Vous ne savez pas ce qu'est le «male gaze»? Il suffit de voir le film de Kechiche

Vous ne savez pas ce qu'est le «male gaze»? Il suffit de voir le film de Kechiche

«Mektoub My Love: Intermezzo» pousse à l'extrême ce phénomène auquel nous sommes déjà soumis·es constamment, que ce soit au cinéma, à la télé ou dans les pubs.

«Le Traître» dans la nuit de Cosa Nostra, et la pénible expérience «Mektoub»

«Le Traître» dans la nuit de Cosa Nostra, et la pénible expérience «Mektoub»

Le film de Marco Bellocchio reconstitue un épisode décisif de la lutte contre la Mafia, tandis qu'Abdellatif Kechiche plonge le public dans une interminable boucle bruyante et comateuse.

Newsletters