HistoireTech & internet

Pourquoi la reine d’Angleterre signe-t-elle toujours «Elizabeth R.»?

Repéré par Vincent Manilève, mis à jour le 24.10.2014 à 16 h 13

Repéré sur Twitter, The Guardian

Elizabeth II vient de signer son tout premier tweet, et sa signature est pour le moins étrange à première vue.

La Reine, entouré de son époux et de son fils, le Prince Charles, lors d'une compétition de course en sac, en septembre 2012. (REUTERS / Russell Cheyne)

La Reine, entouré de son époux et de son fils, le Prince Charles, lors d'une compétition de course en sac, en septembre 2012. (REUTERS / Russell Cheyne)

Sur Twitter, quand une personnalité signe elle-même un message en lieu et place de son community manager, sa signature est vite reconnaissable.

Voire très reconnaissable.

Seulement voilà, quand Elizabeth II decide de tweeter pour la première fois elle-même sur son compte officiel, @BritishMonarchy, ce vendredi 24 octobre, sa signature prête à confusion.

Comme l’explique le Guardian, la Reine était en visite au musée de la Science de Londres pour l’inauguration de la première galerie dédiée. Mais le plus étonnant reste la signature de son message:

«Elisabeth R.»

Pourquoi ce «R.» ? Cela ne correspond ni à son nom de famille, Windsor, ni à ses second et troisième prénoms, Alexandra et Mary. Il ne s’agit pas non plus du nom de son mari, Philip Mountbatten.

En réalité, cette lettre renvoie, dans une vieille tradition héritée de ses prédécesseurs, au mot latin regina, qui signifie «reine». Elizabeth II signe chaque document officiel de son prénom suivi de cette lettre.

Lors de la signature de l'Australia Act en 1986, qui supprimait les dernières possibilités pour le Royaume-Uni de légiférer en Australie, Elizabeth II signait «Elisabeth R». (Wikimedia Commons/Simon East)

Quand le Prince William montera sur le trône, il signera également «William R.», la lettre renvoyant cette fois au mot rex, qui signifie «roi» en latin. 

George V signait «George R. I.» car, à son époque, on utilisait encore le I, qui voulait dire «Imperator», Empereur, ce qu'était alors George V.(Wikimedia Commons)

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte