France

Les immigrés derrière 90% des faits divers, selon Le Pen

Temps de lecture : 2 min

Jean-Marie Le Pen en 2007, REUTERS/John Schults
Jean-Marie Le Pen en 2007, REUTERS/John Schults

Interrogé jeudi 20 août sur RTL, le président du Front National Jean-Marie Le Pen a estimé que le ralliement de Philippe de Villiers à la majorité était une bonne chose pour son parti. «Le Front National a tout à gagner dans cette histoire, a-t-il déclaré. Désormais l'opposition nationale n'est plus représentée que par le FN. Et je crois que les Français lui seront gré, et que le parti a de beaux jours devant lui».

Revenant sur ses thèmes de prédilection, Le Pen en a également profité pour délivrer une de ces phrases provocatrices dont il a le secret: «90% des fait divers ont à leur origine soit un immigré soit une personne d'origine immigrée». Selon lui, les problèmes d'insécurité et d'immigration sont intimement liés.

«Nicolas Sarkozy est un menteur et il ne se donne pas les moyens de faire la politique qui serait celle de la sécurité qui passe d'abord par le contrôle de l'immigration, immigration qui n'a cessé d'augmenter dans notre pays et qui crée la situation principalement d'insécurité» a-t-il ajouté.

[Ecouter l'interview sur rtl.fr]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de une: Jean-Marie Le Pen en 2007, REUTERS/John Schults

Slate.fr

Newsletters

Site classé

Site classé

Jacques Chirac, l'homme qui n'assumait pas d'être de droite

Jacques Chirac, l'homme qui n'assumait pas d'être de droite

On a voulu faire passer l'ancien président pour un radical de Corrèze mais son inconscient est de droite. Pour le meilleur et pour le pire.

Le jour où j'ai voté Chirac

Le jour où j'ai voté Chirac

Journalistes et contributeurs de Slate.fr se souviennent du 21 avril 2002 et du second tour pas tout à fait comme les autres de l'élection présidentielle.

Newsletters