La plus grosse araignée du monde et la plus venimeuse vues en Guyane et à Londres

Spider web mkreyness via Flickr CC License by

Spider web mkreyness via Flickr CC License by

Ne continuez pas la lecture si vous avez une peur panique de ces bêtes...

Les versions cinématographiques d’Harry Potter et du Seigneur des anneaux mettaient toutes les deux en scène des arachnides géantes. Bonne (ou mauvaise) nouvelle, la plus grosse araignée du monde existe aussi dans la réalité, et Piotr Naskrecki, un entomologiste et photographe d'Harvard, l’a rencontrée en Guyane, comme il le rapporte sur son blog.

Il y a quelques années, alors que le scientifique se promenait de nuit dans une forêt tropicale, il est tombé sur ce qu’il a d’abord pris pour un chiot. Il s’agissait en réalité d’une mygale de Leblond ou araignée Goliath, identifiée par le Guinness Books of Records comme étant la plus grosse araignée du monde.

Ce phénomène possède des pattes dont la longueur peut atteindre 30 centimètres, soit l’équivalent d’un bras d’enfant d’après Piotr Naskrecki, et son corps a la taille d’un gros poing. Le scientifique explique que sa taille impressionnante serait due à un taux métabolique inférieur à celui des autres araignées de la même catégorie. Autrement dit, le corps de l’araignée Goliath peut grossir sans qu’elle ait besoin de consommer une quantité d’oxygène plus importante.

D’après LiveScience, elle dispute son titre avec l’araignée géante chasseuse (Heteropoda maxima), qui a une plus longue portée de jambe, mais une masse corporelle bien moins imposante.

La mygale de Leblond pèse en effet jusqu’à 170 grammes, ce qui rend ses déplacements peu discrets:

«Ses pieds ont des griffes et des extrémités dures qui produisent un son de cliquetis très distinct, pas très différent de celui des sabots d’un cheval frappant le sol»

Elle émet également un bruit de sifflement, lorsque les crochets de ses poils de pattes se frottent entre eux.

Male Goliath Birdeater John via Flickr CC License by

L’animal est à peu près inoffensif pour les humains, à quelques détails près. Elle possède des poils urticants qui, s’ils entrent en contact avec les yeux ou les muqueuses des membranes humaines, y restent coincés plusieurs jours et provoquent de douloureuses démangeaisons. En plus de cela, elle est pourvue d’une paire de crocs de cinq centimètres de long. Sa morsure, bien que venimeuse, n’est pas mortelle mais reste douloureuse.

Sur les quinze dernières années qu’il a passé en Amérique du Sud, Piotr Naskrecki n’a croisé que trois spécimens, comme il l’a confié à LiveScience.

«Pour tous les arachnophobes du coin, c’est probablement une bonne excuse pour paver de grands chemins dans la forêt amazonienne tropicale, mais pour le reste d’entre nous, cette espèce est l’un des joyaux de la biodiversité.»

Quant à l’araignée qualifiée par le Guiness Book de plus venimeuse du monde, un spécimen en a été trouvé la semaine dernière à Londres par un père de famille, rapporte The Independent. L’homme a neutralisé une Phonetria ou Araignée-banane, qui était dissimulée dans un régime de bananes livré par un supermarché.

Cette espèce, originaire du Brésil, possède le venin neurotoxique le plus actif de toutes les araignées vivantes. Une seule morsure provoque l’augmentation du rythme cardiaque, de la salivation, entraîne la paralysie et des érections douloureuses pour les hommes qui peuvent durer jusqu’à quatre heures. Si la souffrance peut durer des heures, les cas de décès ne concernent en général que des enfants de moins de sept ans, puisqu’un anti-venin efficace existe au Brésil.

Partager cet article