Monde

Les hippopotames de Pablo Escobar sont de plus en plus gênants

Repéré par Charlotte Pudlowski, mis à jour le 18.10.2014 à 16 h 07

Repéré sur BBC

Des hippopotames dans le lac de l'ancien ranch de Pablo Escobar en Colombie à Puerto Triunfo en décembre 2002. Reuters

Des hippopotames dans le lac de l'ancien ranch de Pablo Escobar en Colombie à Puerto Triunfo en décembre 2002. Reuters

Pablo Escobar, ancien chef du cartel de Medellin, en Colombie, mort en 1993, avait de son vivant élevé une horde d'hippopotames. Il avait en fait, dans les années 1980, fait importer clandestinement d'Afrique des dizaines d'animaux sauvages. «A la mort du "patron", le gouvernement prend le contrôle des terres et répartit les animaux dans les différents zoos de la région. Tous, sauf les hippopotames, qui, trop lourds à transporter, sont abandonnés à leur sort. Et à leur libido», rapportait Le Monde en 2009. Ils se sont multipliés. Aujourd'hui, explique la BBC dans un long reportage, les hippopotames sont de plus en plus problématiques: «ils ont pris le pouvoir sur la campagne aux alentours de l'ancien ranch [d'Escobar]– et personne ne sait trop quoi en faire».

En Colombie, ils vivent très près des humains, certains enfants interviewés pour l'article expliquent que leurs parents en ont capturés pour en faire des animaux domestiques, ou jouent avec eux dans le lac... Or les hippopotames sont dangereux, «très agiles dans l'eau, ils peuvent charger sur terre à 29km/h». La BBC précise: «ils causent plus de morts que n'importe quel autre mammifère sauvage».

En 30 ans, aucun décès ni même de blessure grave n'a été constaté à cause des hippos d'Escobar, mais comme l'explique le membre d'une association environnementale locale, Webconserva «le risque pour les populations locales de les laisser vivre ainsi sont énormes»D'autant plus que leur taux de reproduction est impressionnant: ils ne sont pas dans leur environnement naturel –l'Afrique– mais se sentent manifestement très bien en Colombie précise l'article: 

«le degré d'amour qu'ils éprouvent pour la Colombie peut être évalué à l'aune de la fréquence de leurs rapports sexuels. En Afrique, ils deviennent généralement actifs sexuellement entre 7 et 9 ans pour les mâles, 9 et 11 pour les femelles, mais les hippopotames de Pablo Escobar deviennent actifs sexuellement dès 3 ans. Toutes les femelles fertiles donnent selon les rapports un petit par an».

En 2009, l'une des bêtes avait été abattue. 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte