Culture

Le tableau français qui a (peut être) sauvé la vie de Bill Murray

Repéré par Claire Levenson, mis à jour le 16.10.2014 à 10 h 13

Repéré sur Chicago Sun Times, Huffington Post

Bill Murray à Toronto le 5 septembre 2014. REUTERS/Mark Blinch

Bill Murray à Toronto le 5 septembre 2014. REUTERS/Mark Blinch

Après un spectacle raté au début de sa carrière à Chicago, l'acteur Bill Murray raconte qu'un tableau du peintre français Jules Breton lui a donné envie de continuer à vivre.

«Après ma première expérience sur scène, j'étais tellement mauvais que je me suis mis à errer dans les rues après le spectacle», a-t-il expliqué à une journaliste du Chicago Sun-Times.

«J'ai marché pendant quelques heures, et je me suis rendu compte que j'avais pris la mauvaise direction. Et pas juste la mauvaise direction par rapport à mon appartement, mais aussi par rapport à mon désir de vivre

Bill Murray s'est alors dirigé vers le lac Michigan avec l'intention de se noyer, mais sur le chemin, il s'est retrouvé à l'entrée du musée Art Institute, où est exposé Le Chant de l'Alouette, peint en 1884 par Jules Breton. 

«Le tableau représente une femme qui travaille dans un champ avec le soleil qui se lève derrière elle. J'ai toujours adoré ce tableau. Cette nuit, je me suis dit, voici une fille qui n'a pas un avenir particulièrement prometteur, et pourtant le soleil se lève derrière elle. Je me suis dit que moi aussi, j'aurai chaque jour une deuxième chance

Comme souvent avec le mythique Bill Murray, la frontière entre la fiction et le réel est un peu trouble. Dans une conférence de presse en février 2014, l'acteur avait raconté exactement la même anecdote pour répondre à cette question d'un journaliste:

«Y a-t-il un moment particulier de votre vie dans lequel l'art a fait toute la différence?»

Bill Murray a alors mentionné Le Chant de l'Alouette, mais avant de raconter le moment où il est entré dans le musée ce soir de déprime, il a précisé en grimacant:

«Alors ça, ce n'est peut être pas entièrement vrai, mais c'est quand même plutôt vrai

Le musée de Chicago était-il ouvert tard le soir après ce spectacle médiocre? Le mystère plane, mais ce qui est sûr, c'est que l'amour de Bill Murray pour ce musée est réciproque. 

Comme le note le Huffington Post, un article du blog de l'Art Institute a récemment relevé une étrange ressemblance entre l'acteur et un homme non identifié représenté sur une gravure néerlandaise du XVIIe siècle. Peut-être était-ce un ancêtre néerlandais de Bill Murray? En tous les cas, cela ferait une très bonne anecdote...

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte