Tech & internet

Voici «Loupe», un projet expérimental pour concurrencer les Google Glass

Repéré par Jean-Laurent Cassely, mis à jour le 15.10.2014 à 11 h 17

Repéré sur MIT Technology Review

«Loupe», présentation du prototype sur YouTube

Une équipe d’universitaires et de chercheurs de Nokia et de Yahoo ont publié fin septembre un article passé relativement inaperçu, alors que son objet n’est rien moins que de présenter un prototype qui serait une alternative à Google Glass.

Le prototype s’appelle «Loupe», en français dans le texte et il s’agit donc d’une sorte de petite lunette de poche qui ressemble aux loupes utilisées par les joalliers –ce qui lui donne une saveur steampunk. Ce cylindre de la taille d’un tube de rouge à lèvre qu’on porterait comme un pendentif (ou que l’on garderait dans sa poche) permettrait d’accéder à ses flux d’information en le visionnant: Twitter, Instagram, emails, etc.

Source: «Loupe: A Handheld Near-Eye Display»

Le projet expérimental a été présenté à Honolulu fin septembre, lors d’un congrès sur les interfaces utilisateur, relate la MIT Technology Review. 

Concrètement, en faisant tourner Loupe, on fait tourner les icônes des applis et la couleur de fond change, indiquant qu’une autre appli a été sélectionnée. 

Source: «Loupe: A Handheld Near-Eye Display»

En faisant pivoter de haut en bas Loupe (on ne s’en lasse pas), on joue sur l’espace tridimensionnel: on obtient une profondeur de champ qui augmente, ce qui permet de visualiser une suite de fichiers rangés dans l’alignement de notre vision (un peu comme des fiches classées dans un tiroir de bibliothèque).

Source: «Loupe: A Handheld Near-Eye Display»

Les promoteurs de Loupe font valoir plusieurs avantages de ce système par rapport à un appareil plus invasif comme les lunettes intelligentes de Google, portées en permanence.

Il suffirait de porter le cylindre à son œil pour montrer à son entourage qu’on est indisponible, alors que l’interface des Google Glass peut donner l’impression d’une absence ou d’un manque d’attention permanent vis-à-vis d’un interlocuteur. «Un signal très fort» d’indisponibilité, explique l’un des principaux coauteurs de l’étude, Kent Lyons, «principal research scientist» de Yahoo labs.

«De même qu’on voit de manière évidente quand quelqu’un utilise son téléphone, la même chose est vraie de Loupe.»

Ce travail qui n’est qu’en phase d’exploration aboutira-t-il un jour à un produit «wearable» (portable) commercialisé par Nokia? Kent Lyons considère que «Loupe représente un point situé entre le téléphone, la montre intelligente et les lunettes», et c’est peut-être la faiblesse du projet: on ne comprend pas encore bien quel usage pourrait en être fait. 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte