MondeTech & internet

Un homme cherche à vendre ebola.com pour 150.000 dollars

Jordan Weissmann, traduit par Grégor Brandy, mis à jour le 14.10.2014 à 19 h 13

A Monrovia (Liberia). REUTERS/James Giahyue.

A Monrovia (Liberia). REUTERS/James Giahyue.

Parce qu'une calamité n'est jamais vraiment une calamité si quelqu'un ne cherche pas à en profiter, le Washington Post a repéré que le propriétaire de ebola.com vend le nom de domaine pour la modique somme de 150.000 dollars (un peu moins de 120.000 euros).

Jon Schultz est un «marchand de noms de domaine de maladies», selon le Washington Post. Il possède également birdflu.com (grippeaviaire.com) et H1N1.com. 

Il a acheté ebola.com en 2008 pour 13.500 dollars (un peu plus de 10.000 euros) et maintenant que des milliers de personnes ont été infectées en Afrique et que les Américains sont hors d'eux après les quelques cas à Dallas, il pense qu'il est temps de passer à la caisse.

«On nous demande tous les jours si nous le vendons ou non, a-t-il expliqué au Washington Post. J'ai un peu d'expérience dans ce domaine, et je pense que 150.000 dollars est une somme raisonnable.»

Y a-t-il quelque chose d'intrinsèquement mauvais dans le fait de se faire un peu d'argent sur le dos d'une crise sanitaire d'une façon qui ne causera aucun dommage physique? Les investisseurs gagnent beaucoup plus d'argent en pariant sur la malchance de certaines personnes. Pensez aux personnes derrière les fonds spéculatifs qui ont rétréci le marché de l'immobilier avant qu'il ne s'effondre.

Mais Jon Schultz n'est pas son meilleur avocat. Quand on lui a demandé comment il se sentait à l'idée de se faire de l'argent sur une maladie qui a déjà tué des milliers de personnes, il a fait une drôle d'analogie:

«Mais vous pourriez dire la même chose des médecins... Ils peuvent gagner beaucoup d'argent en soignant des personnes très malades. Après, nous avons sacrifié environ 2.000 dollars (un peu moins de 1.600 euros) de publicité (de page parking) parce que nous avons préféré mettre des liens sur Ebola. Et les gens peuvent faire des dons à Médecins sans Frontières sur le site.»

Oui, M. Schultz, vous êtes un vrai médecin.

Jordan Weissmann
Jordan Weissmann (8 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte