Tech & internet

Les habitants des pays riches téléchargent de la musique, ceux des pays pauvres des films

Repéré par Emeline Amétis, mis à jour le 13.10.2014 à 15 h 28

Repéré sur TechTimes, PNAS

La richesse d'un pays influence le type de téléchargements de ses habitants

USB /  Vizzzual via Flickr CC License By

USB /  Vizzzual via Flickr CC License By

Dites aux chercheurs de l’université américaine de Northwestern ce que vous téléchargez illégalement, ils vous diront si le pays dans lequel vous vivez est riche.

Selon une étude hispano-américaine, les pays qui ont un PIB élevé, comme les Etats-Unis, échangent de plus petits fichiers Torrent (comme de la musique ou des eBooks), que les pays plus pauvres, qui ont coutume de télécharger des fichiers lourds, comme des films haute-définition, rapporte le site d’information TechTimes.

C’est pour analyser les modes de partage en peer-to-peer que les chercheurs ont mené une étude inédite sur les téléchargements de plus d’un million d'utilisateurs anonymes du logiciel BitTorrent: «une entreprise de cette envergure sur les réseaux Torrent n’avait jamais été réalisée auparavant», d’après TechTimes.

Les chercheurs ont utilisé les données de l’application Ono, développée par le laboratoire du co-directeur de l’étude, Fabián Bustamante, professeur dans l’université espagnole partenaire, Rovira i Virgili. Le logiciel, qui améliore les performances de BitTorrent, a collecté anonymement, de mars 2009 à octobre 2013, les données sur l’activité des utilisateurs, sous réserve de leur accord.

Pour préserver l’anonymat des participants, les recherches se sont uniquement concentrées sur le pays dans lequel vit l’utilisateur, son temps d’initiation au peer-to-peer et la taille des fichiers téléchargés. Publiée initialement dans la revue scientifique Proceedings of the National Academy of Sciences, l’étude précise:

«Bien que les utilisateurs de l’application Ono ne représentent que 1% des individus utilisant BitTorrent, nous les considérons représentatifs de l’ensemble de cette communauté, que ce soit en terme de représentation nationale ou de taille de fichiers téléchargés».

L’économie du pays n’est pas la seule à influencer les téléchargements de ses habitants, la politique, elle aussi, a de l’ascendant sur le type de fichier partagé en peer-to-peer. Luis Nunes Amaral, co-directeur de l’étude, explique :

«En analysant le trafic Internet, on peut constater une relation étroite entre les systèmes informatiques et le quotidien d’un individu. Les préférences des gens pour un contenu changent [par exemple] en fonction de la légalité dudit contenu dans leur pays, qui pourrait ne pas être disponible à cause d’un gouvernement autoritaire.»

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte