Monde

A 17 ans, Malala Yousafzai est de loin la plus jeune prix Nobel de l'Histoire

Temps de lecture : 2 min

Malala Yousafzai en septembre 2013. REUTERS/Adrees Latif
Malala Yousafzai en septembre 2013. REUTERS/Adrees Latif

Presque deux ans jour pour jour après avoir échappé à une tentative d'assassinat (c'était le 9 octobre 2012), Malala Yousafzai a donc remporté le prix Nobel de la paix en compagnie de l'Indien Kailash Satyarthi «pour leur lutte contre la répression envers les enfants et les jeunes personnes et pour le droit de tous les enfants à l'éducation».

Le comité Nobel explique ainsi que «malgré son jeune âge, Malala Yousafzai s'est déjà battue depuis plusieurs années pour le droit des filles à l'éducation et a montré que des enfants et des jeunes personnes peuvent, eux aussi, contribuer à améliorer leur situation. Elle a fait tout ceci dans des circonstances dangereuses. A travers ses luttes héroïques, elle est devenue la porte-parole principale pour le droit des filles à l'éducation».

Malala Yousafzai n'est en effet âgée que de 17 ans. Elle devient donc la plus jeune lauréate d'un prix Nobel. Jusque-là, le record était détenu par le physicien australien William Lawrence Bragg qui avait reçu le prix Nobel de physique en 1915, aux côtés de son père, à l'âge de 25 ans.

Sur le site du prix Nobel, on pouvait ainsi trouver cette infographie qui reprenait une pyramide des âges des personnes lauréates du Nobel. On y apprenait ainsi que l'âge moyen des 862 vainqueurs, entre 1901 et 2013, était de 59 ans.

A l'inverse la personne la plus âgée à avoir reçu un Nobel se trouve en économie (plus exactement Prix de la Banque de Suède en sciences économiques en mémoire d'Alfred Nobel). Il s'agit de Leonid Hurwicz, récompensé en 2007, à l'âge de 90 ans.

Newsletters

Les midterms de 1918 sont instructives sur le vote en pleine épidémie

Les midterms de 1918 sont instructives sur le vote en pleine épidémie

Malgré la propagation de la grippe espagnole, le président Woodrow Wilson avait insisté pour maintenir les élections.

Le monde d'avant

Le monde d'avant

Le racisme étouffe l'Amérique

Le racisme étouffe l'Amérique

Depuis le meurtre de George Floyd, les États-Unis ont pris feu. Récit, jour après jour, d'un incendie qui ne s'éteindra pas jusqu'à ce que le pays apprenne à se regarder en face.

Newsletters