Économie / Égalités / Tech & internet

Le patron de Microsoft explique que les femmes ne devraient pas demander d'augmentation. Avant de s'excuser

Temps de lecture : 2 min

Satya Nadella, le patron de Microsoft, lors d’une conférence donnée à Le Web Paris en 2013 leweb3 via Flickr CC License by

Le patron de Microsoft, Satya Nadella, a dit quelque chose de très bizarre, lors du Grace Hopper Celebration of Women in Computing, jeudi 9 octobre. Il a expliqué au public présent pour célébrer les réussites des femmes dans le monde de la technologie (un secteur qui a des problèmes de diversité à peu près partout) que les femmes ne devraient pas demander d'augmentations.

Selon ReadWrite, lors d'une discussion assez tendue avec l'informaticienne et présidente de l'Harvey Mudd College Maria Klawe, il aurait déclaré:

«Ce n'est pas tant le fait de demander une augmentation, mais plus de savoir et de croire que le système vous accordera la bonne augmentation.»

Et il a ensuite dit que les femmes qui ne disent rien ont un avantage.

«Ce pourrait être un de ces "super pouvoirs" qu'ont les femmes qui ne demandent pas d'augmentation. C'est le karma. A la fin, vous serez récompensées.»

Que penserait Grace Hopper de cela?

Alors que les Etats-Unis continuent de lutter contre l'écart de salaire et que les murmures d'amélioration de la diversité dans le secteur de la technologie se transforment en véritable discussion, il semble assez clair que les commentaires de Satya Nadella sont complètement fous. Linda Babcock, une économiste de l'université de Carnegie Mellon avait raconté à NPR, en 2011, que si une femme se refusait à demander une augmentation tôt dans sa carrière, cela pourrait être synonyme «d'une perte de revenus qui varie de 1 à 1,5 million de dollars (entre un peu moins de 790.000 et un peu moins de 1,2 million d'euros) au cours de sa vie».

Mais ces personnages publics restent des humains, pas vrai? Peut-être que le patron de Microsoft a juste mal exprimé sa pensée. Et puis il s'est excusé! Vous voyez, tout va s'arranger.

«Ma réponse était mal formulée. Notre industrie doit réduire l'écart de salaire entre les femmes et les hommes pour qu'une augmentation ne soit pas nécessaire pour le combler.»

Au moins, il sait qu'il a fait une erreur. Et, oui, un des objectifs d'être payé autant que les hommes est de ne pas avoir à demander d'augmentation juste pour combler cet écart. Mais, même en utopie, il sera toujours dans notre intérêt (hommes et femmes) de défendre notre cause et de demander des compensations plus élevées à des moments stratégiques de nos carrières.

Arriver à une égalité salariale est important, mais il est également important de créer une nouvelle norme où les femmes sont récompensées –ou au moins, pas pénalisées– si elles sont aussi sûres d'elles que les hommes peuvent l'être en ce moment.

Lily Hay Newman Journaliste

Newsletters

Les restaurants interdits aux enfants, un juteux business qui fait polémique

Les restaurants interdits aux enfants, un juteux business qui fait polémique

Conscients des désagréments causés par la présence d’enfants au sein de leur établissement, de plus en plus de restaurateurs envisageraient d’interdire l’entrée aux marmots.

La Chine parie sur la fonte des glaces arctiques pour ouvrir de nouvelles routes commerciales

La Chine parie sur la fonte des glaces arctiques pour ouvrir de nouvelles routes commerciales

Loin des conséquences écologiques est en train de se jouer une redistribution générale des cartes dans laquelle Pékin entend bien jouer un rôle de premier plan.

Rapport OXFAM: si les entreprises du CAC 40 versent autant de dividendes à leurs actionnaires, c'est normal

Rapport OXFAM: si les entreprises du CAC 40 versent autant de dividendes à leurs actionnaires, c'est normal

La lutte contre les inégalités est de celles qui doivent être menées sans relâche et avec détermination. Mais il est très facile sur ce sujet de tomber dans la dénonciation des riches.

Newsletters