Culture / France

La poésie du flou: voir le monde avec les lunettes de Modiano

Temps de lecture : 2 min

«Catherine Certitude», livre pour enfants de Sempé et Modiano, résume l'esthétique du flou du nouveau lauréat du Nobel de littérature.

Extrait de la couverture du livre Catherine Certitude, chez Gallimard
Extrait de la couverture du livre Catherine Certitude, chez Gallimard

Patrick Modiano, qui a reçu ce 9 octobre le prix Nobel de littérature, a modelé depuis depuis 1968, date de parution de son premier texte La Place de l'étoile, une oeuvre faite de personnages à l’identité trouble, à la mémoire chancelante, à l'histoire imprécise et flottante, faite d'une écriture parfois brumeuse. Modiano a construit une oeuvre sur le flou.

La plupart de ses romans, qu'ils parlent de l'Occupation, de la famille, de la question du père, s'inscrivent dans ce flou-là, ils commencent même parfois avec lui, dès les premières phrases:

«Tard dans la nuit, à une époque lointaine...» (Accident Nocturne)

«Presque rien. Comme une piqûre d'insecte» (Pour que tu ne te perdes pas dans le quartier)

«Des éclats de rire dans la nuit» (La Ronde de nuit)

Newsletters

«Pleasure», la pornographie comme modèle et comme défi

«Pleasure», la pornographie comme modèle et comme défi

Le film de Ninja Thyberg accompagne une jeune fille dans les méandres de l'industrie du hard californienne.

Dave Chappelle n'a pas changé, c'est nous qui nous sommes trompés sur son compte

Dave Chappelle n'a pas changé, c'est nous qui nous sommes trompés sur son compte

On a cru que l'humoriste était progressiste, ce n'est pas le cas.

Splendeurs et misères d'«Illusions perdues»

Splendeurs et misères d'«Illusions perdues»

La brillante adaptation du chef-d'œuvre de Balzac par Xavier Giannoli réussit l'évocation d'une époque passée en suggérant le présent, mais surenchérit sur la noirceur au risque d'un dangereux déséquilibre.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio