Tech & internet

Après la voiture, Google se lance dans la Street view à dos de dromadaire

Repéré par Léa Bucci, mis à jour le 09.10.2014 à 21 h 23

Repéré sur Google, The Verge

La caméra Google sur un chameau. Google maps

La caméra Google sur un chameau. Google maps

Ce n’est pas un mirage, ni un effet secondaire de l’écoute prolongée du célèbre single de Jean-Patrick Capdevielle. Après avoir écumé les rues des grandes villes, Google Maps annonce qu’il peut désormais vous emmener en plein désert à dos de dromadaire, rapporte The Verge.

Le géant du web s’est lancé dans l’exploration en Street view du désert de Liwa, l’un des plus vieux sites des Emirats Arabes Unis, à 150 kilomètres au sud-ouest d’Abou Dabi. Dans ce genre de lieu difficilement accessible, Google réalise les clichés avec le Trekker, une caméra verte qui ressemble à un ballon de football, embarquée dans un sac à dos. D’habitude, celui-ci est porté par un être humain.

Mais pour la première fois, c’est un animal qui a travaillé pour Street view. Raffia, un dromadaire âgé de 10 ans, a charrié la caméra sur sa bosse. Il était accompagné d’un guide indien, qui a marché avec lui sur une centaine de kilomètres à travers les dunes, reproduisant ainsi un mode de transport traditionnel dans le désert. Google a d’ailleurs réalisé une vidéo making-of de l’expérience.

Afin de bénéficier des meilleures conditions météorologiques pour capturer les images, l’animal et son guide ont débuté leur périple à 6 heures du matin, rapporte The National. Les photographies de Street view sont en effet réalisées en prenant en compte le temps et l’heure de la journée. Elles sont ensuite mises bout à bout pour réaliser l’image panoramique que verront les internautes sur Google Maps.

Outre son aspect insolite, employer un dromadaire permettrait surtout, selon Google, de causer un minimum de perturbations dans cet «environnement fragile» qu’est le désert. Le site Forbes émet des réserves sur l’intérêt véritable d’utiliser un animal:

«La raison pour laquelle Google n’a pas pu faire ça avec une personne n’est pas très claire [...] Mais Google ne va pas laisser passer la chance de faire quelque chose avec une touche supplémentaire, particulièrement lorsqu’il a les moyens de le financer.»

Quoi qu’il en soit, le résultat est une balade à travers les dunes de sable de 25 à 40 mètres de haut, où l’on rencontre des oasis, et parfois, la population locale. En dirigeant le curseur vers le sol, les plus observateurs peuvent d’ailleurs apercevoir la silhouette du dromadaire surmontée de la caméra, selon Time.

Google espère désormais étendre sa Street view à d’autres pays des Emirats Arabes Unis, d’après The National. La prochaine étape serait la capture en images de Dubai.

En attendant, BBC rappelle les différentes plaintes pour atteinte à la vie privée qu’a reçu Google lorsqu’il s’est lancé dans l’exploration en Street View. Pour en conclure, sur l’expérience menée à Liwa:

«Il y a au moins un point sur lequel Google peut s’appuyer cette fois, il n’y aura certainement pas de plaintes dans le désert.»

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte