Culture

Ecoutez «Ocean», un morceau inédit enregistré par Elliott Smith à 14 ans

Repéré par Jean-Marie Pottier, mis à jour le 08.10.2014 à 10 h 46

Repéré sur Portland Radio Project

Elliott Smith (Heaven Adores You).

Elliott Smith (Heaven Adores You).

Près de onze ans après sa mort tragique, le 21 octobre 2003, une radio de Portland, le Portland Radio Project, vient de dévoiler un titre inédit d'Elliott Smith, Ocean. Ce dernier a été enregistré en 1984 au Texas alors que le chanteur avait seulement 14 ans, plus de sept ans avant qu'il n'entame une carrière «professionnelle» au sein du groupe Heatmiser puis en solo.

On y entend une mélodie timide de clavier que vient soutenir la guitare puis la voix du chanteur, assez peu reconnaissable, qui se brise parfois en montant:

«As I watched the silent sea/serenity and mystery/the magic of the ocean/ takes control of me»


Le morceau peut être écouté aux alentours de la 32e minute.

L'enregistrement de ce premier essai a été récemment décrit dans une biographie du chanteur, Torment Saint. The Life of Elliott Smith, notamment par la voix d'un de ses comparses de l'époque, Steve «Pickle» Pickering:

«Une chanson appelée Ocean consistait en une méditation en trois couplets sur la mer la nuit, une sorte d'arrêt sur image très littéral, "pas distant ni impressionniste", selon Pickle, mais "davantage comme une photo". La mélodie est solennelle, onctueuse, entrelacée d'arpèges, somnolente et hypnotique. [...] On voit la marée monter et descendre le long d'un rivage déserté au clair de lune.»

La chanson figure dans Heaven Adores You, un documentaire de Nickolas Rossi sur le musicien, dont le producteur, Kevin Moyer, un ancien camarade de classe, a été interviewé par le Portland Radio Project. Ce dernier a décrit en détail la chanson –on peut lire la retranscription de cette intervention sur le site Consequence of Sound:

«Ces types se rassemblaient et jouaient de la musique purement pour le plaisir. Ils faisaient des reprises de Led Zeppelin, ce genre de trucs. [...] Ils ont d'abord enregistré les claviers et les guitares, puis un jour Elliott est revenu et Steve Pickering l'a convaincu, pour boucler cette démo, de chanter. Je ne pense pas qu'Elliott était un vrai chanteur à ce moment-là, mais ils l'ont en quelque sorte forcé à la chanter, et il l'a fait.»

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte