Culture

«Annabelle» poursuit «Gone Girl» au box-office

Repéré par Vincent Manilève, mis à jour le 07.10.2014 à 12 h 35

Repéré sur Businessweek, Forbes

Réalisé avec peu de moyens, le film d’horreur pourrait mieux faire que le casting cinq étoiles du film de David Fincher.

Extrait de l'affiche du film Annabelle.  (via Allociné)

Extrait de l'affiche du film Annabelle. (via Allociné)

Pour son week-end d'ouverture, le film Gone Girl, très attendu par les critiques et le public, a récolté 38 millions de dollars au box-office américain. Face à lui, Annabelle le talonne de près avec 37,2 millions de dollars de recettes. 

Et pour Businessweek, ce film d'horreur, prequel de Conjuring sorti en 2013, pourrait bien surpasser le film de David Fincher avec Ben Affleck, du moins en termes de rentabilité. En effet, selon le site, le coût de production sera le facteur clef dans cette course au box-office. 

«Annabelle a un budget de moins de 7 millions de dollars. Gone Girl, en comparaison, a coûté 60 millions. En d'autres mots, le film d'horreur peu onéreux est rentré dans ses frais dès vendredi soir. »

A Hollywood, les films d'horreur sont particulièrement bons en matière de profits rapides. Car au-delà du hasard des sorties en salle, le film Annabelle illustre une nouvelle fois le courant qui se dessine dans le film d’horreur: un petit budget, aucune star au casting, et un marketing qui mise sur le bouche-à-oreille et Internet.

En 1999, Le Projet Blair Witch avait montré le chemin avec un coût de production de moins de 75.000 dollars et près de 250 millions de dollars de recettes dans le monde. Plus récemment, le film du réalisateur Oren Peli, Paranormal Activity, avait battu des records de rentabilité puisque réalisé avec seulement 13.500 dollars, il en avait rapporté 193 millions de dollars et entraîné quatre suites au cinéma (en comptant Paranormal Activity: The Marked Ones). Businessweek relève:

«Jason Blum, le producteur des franchises Paranormal Activity et Insidious, ne paye même pas ses acteurs en amont du film. Il prévoit à la place de leur réserver un partie des recettes, si profit il y a.»

Mais pour Scott Mendelson de Forbes, il est difficile de comparer ces deux films, diamétralement différents. «Annabelle et Gone Girl sont deux films qui font une course au box-office complètement différente.» Selon lui, «le parcours d’Annabelle sera sûrement un sprint, alors que Gone Girl espère un long marathon».

Le problème viendrait des classements du box-office établis chaque semaine, qui ne reflètent pas le parcours d'un film dans les salles de cinéma. 

«Ce classement est moins important que les chiffres que produisent ces films en termes de profit au box-office. [...] Les parcours de Gone Girl et Annabelle devraient refléter cette différence.»

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte