Tech & internet

Pour se remonter le moral, les gens déprimés regardent les profils Facebook de leurs amis losers

Temps de lecture : 2 min

Michael Dalder / Reuters
Michael Dalder / Reuters

Passer du temps sur Facebook ou Instagram, c’est être confronté à un condensé des meilleurs moments de la vie des autres, mais heureusement, quelques-uns de vos amis virtuels ont des vies plus nulles que la vôtre. Cliquer sur leur profil pour examiner la vacuité de leur quotidien rend vos dimanches soirs moins déprimants.

Des chercheurs de l’Ohio State University viennent de publier une étude (repérée par The Atlantic) sur cet usage particulier des réseaux sociaux.

«En général, les gens vont sur les réseaux sociaux pour voir des choses positives. Mais si vous êtes déprimés, vous irez plutôt sur Facebook pour trouver des gens qui passent une mauvaise journée ou qui ne se présentent pas de manière extrêmement positive, car cela vous remontera le moral», explique Silvia Knoblock-Westerwich, professeure en communication à Ohio State University.

Les auteurs de l'étude avaient à leur disposition 168 étudiants, qui ont tous passé un test. Pour qu’une partie d’entre eux soient de mauvaise humeur, on leur a dit que leur performance avait été catastrophique, et pour mettre l’autre groupe de bonne humeur, on leur a dit qu’ils avaient très bien réussi.

Ensuite, les chercheurs ont montré à ces cobayes huit profils de type Facebook notés selon la réussite professionnelle et l’apparence physique. Les participants de mauvaise humeur ont passé beaucoup plus de temps que les autres à regarder les profils des personnes mal notées en termes de beauté et de réussite.

Une des conclusions de l’étude, publiée dans la revue Computers in Human Behavior, est que les internautes adaptent leur utilisation des réseaux sociaux selon leur humeur.

«Un des avantages des réseaux sociaux, c'est qu'ils permettent aux gens de changer leur humeur en choisissant à qui ils veulent se comparer», explique Silvia Knoblock-Westerwich.

La clé pour être heureux sur Facebook, c'est donc d’avoir des amis qui se plaignent sans cesse de leur boulot ou de leur ex, des amis auxquels on peut se sentir supérieur quand on passe une mauvaise journée...

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Newsletters

Elon Musk et Twitter: la liberté d'expression est-elle une valeur de droite?

Elon Musk et Twitter: la liberté d'expression est-elle une valeur de droite?

Aux États-Unis, la gauche est devenue réticente à défendre la liberté d'expression, soupçonnée d'être un prétexte pour protéger les discours de haine, alors que la droite s'en fait la championne.

Une intelligence artificielle pour brasser la bière de ses rêves

Une intelligence artificielle pour brasser la bière de ses rêves

Et pour trouver des parades s'il vous manque des ingrédients.

Vous ne savez pas chercher l'amour

Vous ne savez pas chercher l'amour

Les critères les plus courants sur les sites de rencontres sont les moins prédictifs du bonheur amoureux.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio