Boire & manger

Il a décidé de visiter tous les Starbucks du monde

Repéré par Slate.fr, mis à jour le 06.10.2014 à 14 h 57

Repéré sur The Telegraph, Quartz, Forbes

Un Américain, fan de café un peu zélé, s'est donné pour mission de visiter chacun des 17.000 Starbucks implantés dans les quatre coins du monde. Il est sur la route depuis 1997.

Le géant du café américain compte plus de 17 000 enseignes dans le monde. Flickr/CC

Le géant du café américain compte plus de 17 000 enseignes dans le monde. Flickr/CC

Quand, en 1997, Winter, programmeur informatique freelance, a décidé de visiter tous les Starbucks du monde, «il ne savait pas à quel point le défi serait énorme», explique The Telegraph. Son tour du monde dure maintenant depuis dix-sept ans. 

Comme il l'avait expliqué sur son site Starbucks Everywhere, au début, son but était simplement «d’accomplir quelque chose d’unique». C’était en 1997, et à l’époque, il n’y avait que 1.400 boutiques du géant américain dans seulement quatre pays. Jamais il n’aurait pu deviner qu’aujourd’hui, la marque américaine en compterait plus de 17.000 dans 63 pays différents. Le site Quartz a récemment cartographié l’emprise mondiale de la marque à la sirène: la ville de Séoul en Corée du Sud compterait à elle seule 284 boutiques, soit plus que New York, qui en totalise 277.

Et Starbucks voit plus grand encore, avec 1.300 boutiques ouvertes en 2013, dont plus de la moitié en Chine, où la marque oriente désormais sa stratégie. Le site Forbes rapportait en janvier 2013 que l’enseigne comptait en Asie, pour le premier trimestre de l’année, 214 millions de dollars de recette, 28 % de plus qu’en 2012. Et si sa croissance mondiale ralentit, l’entreprise est déterminée à faire de l’Asie son premier marché mondial avant 2015.

Pas de quoi lasser Winter, qui a d’ores et déjà dépensé plus de 100.000 dollars dans son tour du monde et compte 11.733 boutiques visitées. «J'ai découvert les joies du voyage, de la photographie et du défi que représente ma mission», explique-t-il sur son site. Il lui est même arrivé de payer 1.400 dollars de billets d’avion pour se rendre dans une boutique de Colombie-Britannique avant qu’elle ne ferme, ou de passer 30 heures à Hawaï, sans même aller à la plage. 

Photo issue de sa page Facebook Starbucks Everywhere

«Je m’imagine bien en vieil homme continuant de visiter de nouvelles boutiques.»

Normal donc pour Winter de boire en moyenne dix cafés par jour (son record personnel s’élève à 29), il faut bien ça pour tenir la route. Plus surprenant en revanche, Winter ne recommande pas le café Starbucks: il préfère largement le café artisanal. 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte