«Cristal d'Aquaman»: ce nouveau matériau va-t-il nous permettre de respirer sous l'eau?

"Diving @ limana attica" par  nektar | FlickR  licence cc by

"Diving @ limana attica" par nektar | FlickR licence cc by

Le nom s'inspirerait directement, à en croire en tout cas le journal anglais The Telegraph, du super héros et roi de la cité sous-marine Atlantis apparu dans les années 1940 chez DC Comics.

Sauf que le «cristal d'Aquaman» n'a rien ici d'une fiction: c'est un matériau cristallin synthétisé par des chercheurs de l'université du Danemark du Sud qui a la capacité «d'attirer et de stocker l'oxygène à très haute concentration», décrit le communiqué officiel publié sur le site de la faculté.

Résultat: les scientifiques espèrent pouvoir l'utiliser pour assister les plongeurs à respirer sous l'eau, mais aussi pour aider les personnes qui vivent quotidiennement avec un appareil respiratoire. Comme l'explique Christine McKenzie, l'une des scientifiques de l'équipe:

«Cela pourrait être précieux pour les patients souffrant de maladies pulmonaires qui doivent transporter avec eux de lourdes bombonnes d'oxygènes. Mais aussi pour les plongeurs qui pourront peut-être un jour laisser leurs bouteilles à la maison et utiliser ce matériau pour respirer, puisqu'il filtre et concentre l'oxygène contenu dans l'air et l'eau qui l'entourent.»

L'autre avantage est que ce cristal d'Aquaman est à la fois léger et efficace: il suffit d'emporter quelques grains de ce dernier pour permettre à un plongeur de prendre une seule respiration, comme le rapporte le site Mic. Et comme ce matériau ne s'abime pas à chaque bouffée d'air, et peut concentrer puis relâcher l'oxygène selon un rendement identique, pas la peine d'en prendre des tonnes en réserve!

«C'est comme plonger une éponge dans l'eau, la presser pour l'essorer et répéter le processus encore et encore», poursuit Christine McKenzie.

A en croire les chercheurs danois, il suffirait d'un seau de 10 litres de ce matériau pour aspirer tout l'oxygène contenu dans une pièce! Le site de l'université précise que «le composant clé» de ce cristal est le colbat, un élément chimique utilisé dans des accumulateurs ou pour réaliser des alliages, assemblé ici en une molécule spécifique.

Comme le note le site de l'université, la réaction entre le cobalt et l'oxygène n'est pas surprenante en soi: beaucoup de phénomènes similaires existent, comme quand la nourriture brunit et devient rance sous l'effet de micro-organismes stimulés par l'oxygène.

Même s'il est prometteur, aucune projection n'a encore été faite en ce qui concerne une éventuelle utilisation commerciale du cristal d'Aquaman, note Mic. Dommage: ce n'est pas lors de vos prochaines vacances que vous pourrez plonger sous l'océan, parfaitement libre de vos mouvements!

Partager cet article