Monde / Sciences

Un drone filme la fureur du volcan Bardarbunga en Islande

Temps de lecture : 2 min

Selon mes connaissances étendues en matière de volcans (j'ai regardé de nombreuses fois Le Pic de Dante), se rendre au bord d'un spécimen actif et particulièrement inquiétant -pour quelques raisons que ce soit- ne me semble pas être une très bonne idée.

Mais bon, vu la prodigieuse vidéo de lave en fusion ci-dessus, qui suis-je vraiment pour en juger?

Ce film insensé est dû à Eric Cheng, à la tête de la section consacrée à l'imagerie aérienne de DJI, un fabricant de drones, et au photographe Ragnar Th. Sigurdsson, qui ont voyagé jusqu'en Islande pour caputer le système volcanique du Bardarbunga en action.

A l'aide d'un Phantom 2 quadcopter de DJI, d'une GoPro (et d'un transmetteur vidéo sans fil... et sans défense), le duo a pu enregistrer ces images incroyables en se rendant à 1 mile (1,6 kilomètre) de l'éruption volcanique, l'endroit le plus proche où les voitures étaient encore admises, puis en s'approchant encore davantage à pieds.

Selon Wired, l'ultime voyage du drone au coeur de l'action n'est pas allé sans complications, puisque le signal a coupé à de nombreuses reprises au cours du vol, en raison des cendres ou des charges électriques de la lave. Sur la dernière ligne droite au-desuus de l'abysse en furie, Cheng a perdu tout signal du drone, vidéo comprise, ce qui l'a forcé à activer le pilote automatique. Quand le Phantom est revenu, la raison de cette complication était assez évidente: il s'était tellement approché de la lave que l'avant de la Gopro avait complètement fondu.

Dommages de la caméra mis à part, les choses auraient pu être bien pires. Le matin suivant, le mur volcanique s'est rompu et la lave a atteint l'endroit où ils se tenaient... la nuit précédente.

Slate.com

Newsletters

Tout le mal que Donald Trump et Theresa May font à la démocratie

Tout le mal que Donald Trump et Theresa May font à la démocratie

Le chaos et les dysfonctionnements à Washington et à Londres encouragent la Chine et la Russie à prôner l’autoritarisme comme une nouvelle option efficace.

Arrêtez de croire que les gens ne lisent plus aux États-Unis

Arrêtez de croire que les gens ne lisent plus aux États-Unis

«Nous sommes une nation de lecteurs», assure la directrice exécutive de la National Book Fondation.

Le mur est tout ce qu'il reste à Trump

Le mur est tout ce qu'il reste à Trump

L’état d’urgence signé par Trump n’est qu’une nouvelle manifestation de son obsession pour un mur qui, loin de protéger les États-Unis, a pour fonction de sauver la peau présidentielle.

Newsletters