Tech & internet / Culture

En 10 ans, seules 31 personnes sont venues à bout du «casse-tête le plus difficile d'internet»

Temps de lecture : 2 min

Notpron, un jeu de 140 niveaux, a attiré plus de 16 millions de joueurs, mais très peu sont arrivés au dernier niveau.

Source: Notpron
Source: Notpron

La presse américaine revient sur le succès de Notpron, un jeu mis en ligne il y a 10 ans et qui s’est targué dès sa création d’être «le casse-tête le plus difficile de l’internet». Entre temps, il a séduit plus de 16 millions de joueurs, parmi lesquels seuls 31 sont parvenus à bout des 140 niveaux. C’est, note le site Business Insider, un taux de réussite de 0.0003%.

Son créateur David Münnich, un développeur de jeu vidéo âgé de 32 ans qui vit à Sarrebruck en Allemagne, a répondu aux questions du site Fast Company. Le succès –et la difficulté– du casse-tête tient au fait qu’il faut penser «autour du système» du jeu, c’est-à-dire que les règles ne sont pas posées dès le départ et que le joueur ne sait donc pas dans quel univers il évolue.

Un jeu extrêmement geek puisque comme l’admet le créateur, «si vous ne connaissez rien de la manière dont fonctionne un ordinateur, vous serez totalement perdu». Parfois, poursuit-il, «il faut changer l’adresse du navigateur, lire le code source du site, télécharger une image et l’éditer pour voir apparaître une information importante», etc.

Exemple: dès le niveau 2, on se retrouve dans une pièce, mais se conformer à une logique de «point and clic», c’est-à-dire chercher un objet ou une porte de sortie sur lesquels cliquer ne mènerait à rien. Il faut en fait changer l’url de la page pour passer au niveau 3.

Au niveau 3, on vous donnera simplement l’indice suivant : «Cessez d’être négatif». Il faut là encore manipuler l’adresse de la page web pour passer au niveau suivant. Au niveau 4, vous devrez détecter et déchiffrer une inscription en morse cachée quelque part, puis entrer un nom d’utilisateur et un mot de passe dans une fenêtre pour passer à l’étape suivante. Et il y en a 140 de cet accabit… Selon David Münnich, une bonne partie des visiteurs du site abandonnent au niveau 2, une autre au niveau 3, de sorte que seuls ceux qui passent les neuf premiers niveaux resteront accros au jeu.

Le nombre exact de joueurs qui ont réussi à résoudre les énigmes n'est pas connu avec exactitude, seuls ceux qui se sont signalés –31– ayant reçu du créateur un certificat. Ces joueurs peuvent se mettre à plusieurs pour résoudre les énigmes et, bien sûr, profiter des dizaines de forums qui se sont créés autour du jeu et donnent certaines solutions.

Modeste, Münnich avoue ne pas être lui-même un très bon joueur de casse-tête. Mais «les gens continuent de penser que je dois être une sorte de super cerveau.» Le créateur de Notpron déçoit également ceux qui pensent que son jeu est une quête qui suit un scénario précis élaboré au fil des ans:

«Je suis désolé de spoiler, mais Notpron n’est qu’une série de casse-tête. Si vous en résolvez un, vous passez au suivant».

Slate.fr

Newsletters

«Bolsonaro est une antiquité qui nous arrive du passé via WhatsApp»

«Bolsonaro est une antiquité qui nous arrive du passé via WhatsApp»

Comme les milieux religieux, la communauté tech est très divisée sur le phénomène Bolsonaro. Sur le point d'être élu grâce aux réseaux sociaux, il ne sera pas forcément pour autant un président favorable aux nouvelles technologies.

De retour du Paris Podcast Festival

De retour du Paris Podcast Festival

Un épisode un peu spécial de l'Agenda du Loisir Français cette semaine. De retour de Paris, Henry Michel nous raconte son expérience du premier festival dédié au podcast natif, en présence de toute la grande famille du podcast français. Alors non,...

Des applications désinstallées continuent de vous traquer

Des applications désinstallées continuent de vous traquer

Pour vous demander de les réinstaller.

Newsletters