Monde

Hong Kong: un concours de logos pour symboliser la révolution des parapluies

Temps de lecture : 2 min

Sur la page Facebook de Kacey Wong, une contribution de Wong Tik Yan
Sur la page Facebook de Kacey Wong, une contribution de Wong Tik Yan

A Hong Kong, un artiste et professeur de design à la Polytechnic University vient d’organiser un concours du meilleur logo pour représenter le mouvement de contestation Occupy Central.

En quelques jours, des dessinateurs locaux ont envoyé plus de cent propositions à Kacey Wong. Les designers ont tous été inspirés par le symbole du parapluie, utilisé par les manifestants pour se protéger de la pluie, du soleil, des balles en caoutchouc et des gaz lacrymogènes.

«Le parapluie est passé de simple objet ordinaire à objet révolutionnaire. Il représente la résistance contre la tyrannie et la brutalité», a expliqué Wong au site Artnet.

Un des logos les plus réussis recrée le drapeau de Hong Kong avec des parapluies. Dans le drapeau officiel, les cinq étoiles –qui représentent le Parti communiste chinois– sont situées à l'intérieur des branches de l'orchidée stylisée. Ici, elles sont à l'extérieur, pour exprimer la contestation contre la Chine.

Contribution au concours sur la page Facebook de Kacey Wong

Un autre utilise des formes d'ombrelles pour former le signe Peace and Love.

Contribution au concours sur la page Facebook de Kacey Wong

Un artiste a même été inspiré par le tableau de Delacroix La Liberté guidant le peuple, avec un parapluie au lieu du drapeau français...

Contribution au concours sur la page Facebook de Kacey Wong

Certains font référence à la répression contre les manifestants pro-démocratie de la place Tian'anmen en 1989.

Contribution au concours sur la page Facebook de Kacey Wong

Mais les logos les plus mémorables sont souvent les plus simples, comme celui-ci:

Contribution au concours sur la page Facebook de Kacey Wong

«Mon objectif est de créer une plateforme qui permettra à tout le monde de participer. C'est à travers ce genre de collaboration que nous pourrons générer de l'intérêt pour notre cause», a expliqué Kacey Wong à Artnet.

Sur sa page Facebook, il explique que les trois récompenses pour les meilleures idées seront «la justice, la démocratie et la liberté».

Slate.fr

Newsletters

Le travail de sape d'Orbán pour pousser Soros hors de Hongrie

Le travail de sape d'Orbán pour pousser Soros hors de Hongrie

Les fondations du milliardaire-philanthrope américano-magyar quittent Budapest où elles travaillaient depuis 1984. Un départ accéléré par vingt-quatre mois d’intense campagne gouvernementale anti-Open Society.

À San Francisco, des équipes médicales vont aller soigner les toxicomanes directement dans la rue

À San Francisco, des équipes médicales vont aller soigner les toxicomanes directement dans la rue

On leur administrera notamment de la buprénorphine, plus connue sous le nom de Suboxone.

En Irlande du Nord, une mère emmène son fils se faire tirer dessus

En Irlande du Nord, une mère emmène son fils se faire tirer dessus

Dans les faits, la guerre est finie. Dans les têtes et les réflexes sociétaux, pas encore.

Newsletters