Partager cet article

Où se réfugier en cas d'apocalypse zombie? Dans le massif des Ecrins

Source: Design Different / Ryan McArthur

Source: Design Different / Ryan McArthur

En mai 2011, le CDC (Center for Disease Control and Prevention), l'agence américaine fédérale de sûreté et de santé publique, publiait sur son blog des conseils pour survivre à une invasion de zombies.

L'article était en fait un moyen assez futé pour le centre d'informer les gens sur des risques plus probables comme une tornade ou un ouragan plutôt que de les préparer à un scénario catastrophe digne du film 28 jours plus tard ou de la série The Walking Dead. Reste que les zombies fascinent, faisant même l’objet d’études scientifiques (les zombies studies). Un designer basé à Toronto, Ryan McArthur, a pour sa part créé et mis en ligne une série de cartes de zones préservées des zombies.

Le graphiste est parti du principe qu’une fois l’épidémie en marche, tous les systèmes de communication seraient hors service, y compris les cartes interactives comme Google Map. Dans ces conditions, il présente pour chaque grande métropole un plan d’évacuation vers des espaces naturels à l’écart de l’urbanisation, où on trouve de l’eau portable, des zones de chasse ou de pêche et une forêt pour s’abriter et se cacher.

Pour Londre par exemple, il faudra aller au nord et remonter jusqu’en Ecosse pour se réfugier dans le Cairngorms national park

Source: Design Different / Ryan McArthur

La carte de la France explique aux Franciliens comment se rendre jusqu’au parc national des Ecrins dans les Alpes: outre des truites de rivière, on se régalera sur place du rernard et de la marmotte.

Source: Design Different / Ryan McArthur

Le plan consiste à prendre l’A6 en voiture, l’autoroute du soleil: un mauvais conseil puisqu'elle est déjà encombrée lors des départs en vacances comme le sait toute personne qui a déjà consulté l'info trafic de Bison futé. Elle serait impraticable si toute l’Ile-de-France désertait du jour au lendemain pour se mettre au vert…

On privilégiera donc l'titinéraire bis sur l'A5 jusqu'au Beaune (en gris ci-dessous). On veillera surtout à éviter Lyon, ce «véritable goulot d'étranglement pour le trafic», en contournant par l'est (A46 ou A432).

Google Map.

Les cartes de Ryan McArthur sont néanmoins réussies sur le plan esthétique, en vente sur le site du graphiste qui propose même pour 39 dollars une carte sur mesure en choisissant sa zone de départ et sa zone d'arrivée.  

Vous devez être membre de Slate+ et connecté pour pouvoir commenter.
Pour devenir membre ou vous connecter, rendez-vous sur Slate+.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte