Double XMonde

Pour convaincre les Américaines de voter pour lui, le Parti républicain leur parle... de robes de mariée

Repéré par Claire Levenson, mis à jour le 03.10.2014 à 10 h 22

Repéré sur Wall Street Journal, Politico

A quelques semaines des élections de mi-mandat aux Etats-Unis, le Parti républicain veut essayer de convaincre les femmes indécises avec des publicités ciblées. Pour faire passer leur message politique, des chargés de communication ont jugé qu’il serait particulièrement efficace de parler aux femmes de ce qui les intéressent vraimentle shopping, le mariage et les problèmes de coeur. 

Ainsi, le comité national des jeunes Républicains vient de dépenser près d'un million de dollars pour une série de publicités Internet dans lesquelles la décision de vote est comparée au choix d'une robe de mariée. Il y a seize vidéos (presque toutes identiques) pour seize Etats différents, de la Pennsylvanie au Michigan. 

Devant la caméra, une jeune fille explique que les «questions budgétaires» sont très importantes pour elles. Dans une boutique avec sa mère et ses copines, elle commence par essayer la robe «Rick Scott», du nom du candidat républicain au poste de gouverneur de Floride. «Elle est parfaite», car grâce à Rick Scott, vous n'allez pas «dépasser votre budget». Sa mère suggère la robe «Charlie Crist», du nom du candidat démocrate. Mais la vendeuse précise que pour la «Charlie Crist», il faut prévoir des coûts supplémentaires, comme une augmentation d'impôts et plus de dette publique.

A ce moment, quelques concepts politiques sont utilisés, mais d'une manière qui reste toujours très abordable pour «les femmes»:

Démocrate = trop cher, Républicain = moins cher. Donc je vote Républicain! 

La directrice de l'organisation qui a financé les pubs explique que le but est «de lancer une conversation en présentant notre message de manière culturellement pertinente».

Pour Amanda Marcotte dans Slate.com, ces vidéos sont tellement ridicules qu'«on est arrivé au point où on se demande si l'équipe de communication des Républicains n'est pas infiltrée par des agents du Parti démocrate».

Une autre organisation conservatrice, Americans for Shared Prosperity, s'est également lancée dans la création de pubs genrées qui seront diffusées à la télé en octobre.

Dans l'une de ces vidéos, une femme parle de ses problèmes de couple sur son canapé.

«En 2008, je suis tombée amoureuse. Son profil Internet était parfait. Il était intelligent, beau, charmant, charismatique... Je lui ai fait confiance. En 2012, notre relation a mal tourné.»

On comprend assez vite que ce petit ami hypothétique n'est autre que Barack Obama, et qu'elle est bien décidée à le punir en votant républicain cette année:

 

La métaphore d'Obama en tant que petit copain décevant est une véritable obsession chez les conservateurs. Déjà pendant les élections de 2012, le Comité national des Républicains avait diffusé une publicité intitulée La Rupture, dans laquelle une femme dînait avec une pancarte Obama en carton et lui expliquait pourquoi c'était fini entre eux. («Tu dépenses trop et tu passes ton temps à faire du golf et à aller dans des soirées avec des célébrités.»)

 

Quelques candidats conservateurs ont une approche moins méprisante, comme Mike Coffman, un élu du Colorado qui a fait une vidéo dans laquelle il parle d'une loi qu'il a passée sur la protection des victimes d'agression sexuelle dans l'armée, ainsi qu'une loi pour empêcher les compagnies d'assurance maladie de faire payer les femmes plus cher que les hommes. 

 

Mais c'est plutôt une exception.

Fin 2012, une soixantaine de sénateurs et membres du Congrès républicains avaient suivi une formation de deux jours pour les aider à mieux s'adresser aux électrices. Plusieurs experts en communication étaient intervenus, mais ils avaient probablement oublié de spécifier que pour convaincre les femmes, il est préférable d'éviter les caricatures sexistes. 

Ceci dit, les créateurs de la publicité sur la robe de mariée avaient déjà préparé leur réponse aux accusations de sexisme sur Twitter: «Juste pour clarifier: Voici les femmes fortes et talentueuses qui ont écrit ces pubs!» 

 

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte