Culture

Hélas, le film «Tetris» n'aura pas pour héros des blocs géants qui tombent du ciel

Temps de lecture : 2 min

Une adaptation cinématographique du jeu vidéo Tetris sera bientôt dans les salles, selon Speakeasy, un blog culture du Wall Street Journal. Threshold Entertainment, une compagnie d'animation spécialisée dans l'imagerie générée par ordinateur, s’est associée à la Tetris Company pour développer un film d’action basé sur le jeu Tetris, qui célèbre ses 30 ans cette année.

Le PDG de Threshold, Larry Kasanoff, est connu pour ses adaptations de jeux vidéos en film, notamment le succès, dans les années 1990 de Mortal Kombat et Mortal Kombat: Destruction Finale. Considérés comme des navets, ces films ont été de grands succès commerciaux. «Ce sera un film épique de science fiction, explique Larry Kasanoff au Wall Street Journal. Il ne s’agira pas d’un film avec des lignes qui clignotent sur l’écran. Les formes géométriques ne seront pas des personnages.»

Cette révélation est assez décevante. Jusqu’ici, les fausses bandes-annonces pour le film Tetris prenaient le jeu vidéo au pied de la lettre, et c'était assez amusant: des carrés et des rectangles géants tombés du ciel menaçaient de détruire la terre. Cela donnaient de très bonnes parodies des films catastrophe hollywoodiens.

Dans celle ci-dessus du collectif Warialasky, élaborée en 2012, deux adolescents hurlent et courent pour échapper aux énormes briques qui vont anéantir la civilisation humaine.

Encore plus réussie, la fausse bande annonce du studio de production comique Black20 fait dans le thriller existentiel: «La vie, c’est des blocs qui s’encastrent pour faire des lignes. C’est ce qui nous définit.» Dans la vidéo, ce sont des êtres humains qui pilotent les formes géantes et s’affrontent dans des matchs violents, parfois jusqu'à la mort.


Pour la version sérieuse de Tetris le film, aucun réalisateur, acteur ou date de sortie n’ont pour l’instant été rendus publics.

Slate.fr

Newsletters

Moses Farrow, le fils de Woody Allen et Mis Farrow s'exprime, il faut aussi l'écouter

Moses Farrow, le fils de Woody Allen et Mis Farrow s'exprime, il faut aussi l'écouter

[BLOG You will never hate alone] Dans un long texte pudique et toute en retenue, Moses Farrow tient à dire sa vérité. À ses yeux, son père n'a jamais pu commettre les actes qui lui sont reprochés.

Il faut lire «Portnoy et son complexe», de Philip Roth

Il faut lire «Portnoy et son complexe», de Philip Roth

Philip Roth n'aurait sans doute pas imaginé que son roman aiderait un homme transgenre confiné dans un refuge pour femmes victimes de violences conjugales.

Silence, on mange!

Silence, on mange!

Le cinéma français n’aime rien tant que casser la croûte. À tel point que la cuisine et la gastronomie sont devenues un élément central de ses chefs-d’œuvre. Ou de ses navets.

Newsletters