Culture

Amazon conteste à Urban Outfitters le titre de premier vendeur de vinyles

Repéré par Jean-Marie Pottier, mis à jour le 30.09.2014 à 18 h 05

Repéré sur Billboard, Buzzfeed

Turntable Closeup / Darren Johnson via Flickr CC License by.

Turntable Closeup / Darren Johnson via Flickr CC License by.

La semaine dernière, la chaîne de distribution de vêtements Urban Outfitters s'était vantée d'être désormais le plus grand vendeur de vinyles au monde. «La musique est quelque chose de très, très important pour le client d'Urban... En fait, nous sommes le numéro un mondial de la vente de vinyles», avait déclaré son directeur administratif, Calvin Hollinger, lors d'une conférence avec des analystes.

Une prétention que nous avions alors relayée et qui a quelque peu irrité au sein du secteur américain de la musique, comme le prouve un article publié par Billboard. Le magazine de référence de l'industrie du disque a sondé des labels, des distributeurs et des détaillants représentant environ 80% du marché de la musique américaine, et en est arrivé à la conclusion que Amazon représentait plus de 12% du marché du vinyle aux Etats-Unis, contre un peu plus de 8% pour Urban Outfitters, qui arrive en seconde position. Ce dernier peut donc seulement revendiquer le titre de numéro un de la vente physique de vinyles.

Les autres vendeurs arrivent très loin derrière, avec des parts de marché dépassant à peine les 2%. Evidemment, si l'on tenait compte de la présence internationale, l'écart serait bien plus grand entre Amazon et Urban Outfitters, puisque le premier nommé est un groupe très mondialisé alors que le second n'a «que» 50 magasins en dehors des Etats-Unis.

Billboard estime par ailleurs qu'Urban Outfitters, en la matière, n'a fait que «surfer sur la vague créée par d'autres», en l'occurrence les distributeurs indépendants qui ont mené la cause du vinyle depuis des années. Le groupe agit comme un détaillant qui relie les entreprises aux acheteurs: il ne possède pas de stock des vinyles proposés sur son catalogue en ligne, mais se contente de répertorier les inventaires d’une centaine de fournisseurs.

L'article rappelle qu'aux Etats-Unis, les expéditions de vinyles ont grimpé de 41% sur le premier semestre 2014, à 6,5 millions d'unités. Les vinyles représentent désormais environ 3,5% des ventes d'albums, contre 0,2% il y a une décennie.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte