Partager cet article

De nombreuses paroles de Bob Dylan se glissent dans des articles de scientifiques

 Xavier Badosa via Flickr CC License by

Xavier Badosa via Flickr CC License by

Les textes du prix Nobel de littérature de 2016 inspire bien au-delà du cercle de musiciens.

Mise à jour: Bob Dylan a reçu le prix Nobel 2016 de littérature

«Don’t put my faith in nobody, not even a scientist» («Je ne fais confiance à personne, même pas à un scientifique») chantait Bob Dylan en 1979 dans Do right to me baby (do unto others). Difficile de lui donner tort: le Washington Post rapportait en 2014 que depuis dix-sept ans, des scientifiques cachaient des allusions aux paroles de ses chansons dans leurs publications.

L’histoire a commencé avec John Lundberg et Eddie Weitzberg, deux chercheurs de l’Institut de Karolinska en Suède. Alors qu’ils écrivaient un article sur les gaz intestinaux, ils ont choisi de l’intituler «Nitric Oxide and inflammation: The answer is blowing in the wind». Peu après, un bibliothécaire leur a fait remarquer que deux autres chercheurs du même institut avaient opté pour «Blood on the tracks: a simple twist of fate». Un cinquième s’est offert le titre «Tangled up in blue: Molecular cardiology in the postmolecular era».

Cette coïncidence a débouché sur un pari: celui qui arrivera à cacher le plus possible de paroles du musicien folk dans ses écrits remportera un déjeuner au restaurant. Le défi se terminera quand l’un des chercheurs prendra sa retraite.

D’après The Guardian, les scientifiques ont déjà publié «The Biological Role of Nitrate and Nitrite: The Times They Are A-changin’» (2009), «Eph Receptors Tangled Up In Two» (2010), et «Dietary Nitrate – A Slow Train Coming» (2011), qui se conclut sur la paraphrase «We know something is happening, but we don’t know what it is –Do we, Dr Jones?» («Nous savons que quelque chose se passe, mais nous ne savons pas ce que c’est, n’est-ce pas docteur Jones?»)

Jonas Frisén, l’un des chercheurs impliqués dans le pari, précise à KI News:

«Il est important que la citation soit liée au contenu scientifique, qu’elle renforce le message et augmente la qualité de l’article en tant que tel, pas le contraire.»

En général, les scientifiques se permettent ces digressions musicales dans les travaux dont le ton est plus informel, comme le confie Eddie Weitzberg à The Local:

«Nous ne parlons pas des articles scientifiques –nous aurions pu avoir des problèmes pour ça–  mais plutôt des articles que nous avons écrits à propos des recherches des autres, des préfaces de livres, des éditoriaux et autres de ce genre.»

Ses collègues et lui estiment qu’ils existe des parallèles entre la musique de Bob Dylan et leur domaine d’activités:

«Un musicien qui continue simplement à tracer sur la même autoroute pendant 30 ans, ce n’est pas quelqu’un que beaucoup auraient envie d’écouter. La bonne musique est innovante, comme celle de Bob Dylan. Et la même chose s’applique à la bonne recherche [...]»

En 2008, le musicien a remporté le prix Pulitzer pour son «impact profond sur la musique populaire et la culture américaine, marqué par des compositions de paroles au pouvoir poétique extraordinaire». En 2016, il se voit décerner le prix Nobel de la littérature.

Aux États-Unis, la prose de Bob Dylan s’est introduite dans le milieu judiciaire. Il serait le musicien le plus cité par les juges américains en audience, devant les Beatles et Bruce Springsteen. Il est aussi l’un des plus étudié de son vivant, selon The New York Times. 

Ses paroles sont tellement populaires qu’un ex journaliste du New Yorker, Jonah Lehrer, a écrit «How creativity works» («Comment fonctionne la créativité»), un livre où il disait expliquer le processus de création du musicien folk. Il a ensuite été démontré que l’ouvrage était fondé sur des citations qui n’existaient pas, étaient intentionnellement inexactes ou formées par la combinaison de propos différents.

Vous devez être membre de Slate+ et connecté pour pouvoir commenter.
Pour devenir membre ou vous connecter, rendez-vous sur Slate+.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte