Culture

Comment Hitchcock utilisait les yeux pour terrifier le public [SUPERCUT]

Temps de lecture : 2 min

Capture d'écran de la vidéo de Kagonada

L'un des meilleurs auteurs d'essais vidéo en ce moment, Kogonada, est spécialisé dans l'exploration des tics stylistiques des réalisateurs –les plans symétriques de Wes Anderson, la façon dont Darren Aronofsky utilise le son, les perspectives à un point de fuite de Kubrick. Son dernier en date pour la Criterion Collection, est une brève mais fascinante exploration de l'obsession d'Alfred Hitchcock pour les yeux.

A l'instar de la plupart du travail de Kogonada, cette vidéo expose la méthode derrière la folie: la technique formelle, la rigueur d'Hitchcock sont bien connus, mais ici nous voyons à quel point il utilisait avec agilité les yeux des acteurs pour exprimer ce que la caméra ne pouvait pas. Il se servait de ces gros plans comme d'un raccourci, les yeux servant de larges et intenses réservoirs d'émotions dans lesquels le public plonge instantanément.

Sharan Shetty

Newsletters

H. H. Holmes, tueur à la chaîne

H. H. Holmes, tueur à la chaîne

Un essai passionnant raconte comment Henry Howard Holmes a utilisé les innovations de la révolution industrielle pour construire de ses mains un véritable temple du meurtre.

«Le procès contre Mandela et les autres» et «6 Portraits XL», deux films pour toucher le réel

«Le procès contre Mandela et les autres» et «6 Portraits XL», deux films pour toucher le réel

Des voies aussi différentes qu'également originales pour explorer et donner à comprendre la réalité.

Chanel et la danse

Chanel et la danse

La maison a noué à plusieurs reprises des liens avec la danse. Cette année, Chanel a été mécène pour le gala d’ouverture de la saison de l’Opéra de Paris et accompagne l’événement avec des podcasts. Conversations avec Aurélie Dupont, Diana Vishneva, Kate Moran et Ohad Naharin.

Newsletters