Culture

Comment Hitchcock utilisait les yeux pour terrifier le public [SUPERCUT]

Temps de lecture : 2 min

Capture d'écran de la vidéo de Kagonada

L'un des meilleurs auteurs d'essais vidéo en ce moment, Kogonada, est spécialisé dans l'exploration des tics stylistiques des réalisateurs –les plans symétriques de Wes Anderson, la façon dont Darren Aronofsky utilise le son, les perspectives à un point de fuite de Kubrick. Son dernier en date pour la Criterion Collection, est une brève mais fascinante exploration de l'obsession d'Alfred Hitchcock pour les yeux.

A l'instar de la plupart du travail de Kogonada, cette vidéo expose la méthode derrière la folie: la technique formelle, la rigueur d'Hitchcock sont bien connus, mais ici nous voyons à quel point il utilisait avec agilité les yeux des acteurs pour exprimer ce que la caméra ne pouvait pas. Il se servait de ces gros plans comme d'un raccourci, les yeux servant de larges et intenses réservoirs d'émotions dans lesquels le public plonge instantanément.

Newsletters

Comment fabrique-t-on un bon personnage de flic pour une série?

Comment fabrique-t-on un bon personnage de flic pour une série?

Il existe un moyen d'offrir aux spectateurs autre chose qu'une énième variation d'un archétype de policier vu et revu.

Dans les salles de concert, le public manque à l'appel

Dans les salles de concert, le public manque à l'appel

Alors que les annonces de tournée se multiplient, les ventes de billets sont loin de ce que les programmateurs et tourneurs espéraient.

Quand la baguette de pain a-t-elle été inventée?

Quand la baguette de pain a-t-elle été inventée?

La réponse vous surprendra: c'était il y a très peu de temps.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio