France

Fadela Amara dénonce la burqa et le «cancer» de l'islam radical

Temps de lecture : 2 min

La secrétaire d'Etat à la Ville Fadela Amara déclaré dans le quotidien financier britannique Financial Times, en date du samedi 15 août que «la vaste majorité des musulmans est contre la burqa», vêtement couvrant l'ensemble du corps et le visage.

«La burqa ne représente pas simplement un morceau de tissu mais la manipulation politique d'une religion qui réduit les femmes à l'esclavage et va à l'encontre du principe d'égalité entre les hommes et les femmes», déclare-t-elle.

La France, havre d'un islam progressiste, se doit de «combattre la gangrène, le cancer que représente l'islam radical qui déforme complètement le message de l'islam», ajoute Fadela Amara.

 

Lire l'article complet sur le Financial Times

Image de Une: Fadela Amara   Reuters

Lire également sur le même sujet: La burqa n'est pas une exigence coranique, par Jean-François Copé

et Le Mot: Burqa, burka, burca, burequat, et caetera.

Slate.fr

Newsletters

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Prétendre que le voile islamique est compatible avec le féminisme est pour le moins hasardeux. Comment un marqueur religieux établissant une différence entre les sexes pourrait-il porter des idées d'émancipation, de liberté et d'égalité?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

La banderole est l'un des moyens d'expression privilégiés des supporters. Il arrive pourtant qu'elle soit interdite de match, comme à Toulouse, fin février.

La France continue à vivre au-dessus de ses moyens

La France continue à vivre au-dessus de ses moyens

Prudence... et action rapide. Selon Pierre-Yves Cossé, commissaire au Plan de 1988 en 1992, l'embellie apparente de certains indicateurs économiques ne signifie absolument pas une prochaine sortie de crise.

Newsletters