Culture

Vous n'avez rien compris à «2001: l'Odyssée de l'espace»? Cette animation résume le film en 1 minute

Temps de lecture : 2 min

Pas sûr, en revanche, que vous compreniez mieux...

Prenez des petits bonshommes qui s'expriment un peu comme les Worms du jeu vidéo du même nom. Ajoutez un joli coup de crayon en noir et blanc qui se déroule sur une minute. Et des dialogues plutôt salaces (en anglais) et complètement absurdes, tels que «Oh non! J'ai oublié de prendre mon slip de bain!» Publiez sur YouTube et vous obtenez le résumé vidéo d'un chef d'oeuvre du cinéma en une minute par 1A4STUDIO.

Ces animateurs récidivistes s'attaquent cette fois-ci à l'incontournable «2001: l'Odyssée de l'espace». Si vous n'avez rien compris à la fin du film, cette version condensée vous aidera peut-être à mieux saisir le message de Kubrick. A moins qu'elle ne vous paume encore un peu plus, entre massacre préhistorique devant un parallélépipède sombre et multiples sorties dans l'espace.

Comme l'avoue Gizmodo, cette animation ne donne certes pas beaucoup d'indications sur «l'histoire du film, ou les dialogues, ou sur la cinématographie.» Mais en même temps, il s'agissait d'aller vite.

Si vous appréciez le style de 1A4STUDIO, on vous invite à découvrir leurs nombreuses autres interprétations de films cultes. Petit aperçu avec nos chouchoux: Les Dents de la mer et Retour vers le Futur.

Newsletters

«Le Diable n'existe pas» y va vigoureusement par quatre chemins

«Le Diable n'existe pas» y va vigoureusement par quatre chemins

Le film de Mohammad Rasoulof assemble quatre récits en forme de contes contemporains pour faire éprouver comment l'usage de la peine de mort par un régime répressif contamine chacun.

«Madres Paralelas», amours de femmes dans un palais des glaces

«Madres Paralelas», amours de femmes dans un palais des glaces

Grâce notamment à l'interprétation toute en finesse de ses deux actrices principales, le film le plus accompli d'Almodóvar depuis une bonne décennie compose une émouvante, subtile et finalement joyeuse carte des émotions.

Sans façades ni limites: ce musée virtuel porté par la blockchain illustre l'avenir d'internet

Sans façades ni limites: ce musée virtuel porté par la blockchain illustre l'avenir d'internet

Les cerveaux derrière le musée imaginé pour héberger l'œuvre digitale de Beeple à 69 millions de dollars révèlent en exclusivité pour Slate.fr les fondations du projet qui pourrait modifier notre rapport à l'art –et l'avenir du web.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio