Tech & internet

La violence des commentaires sur Internet parodiée dans une vidéo drôle (et un peu terrifiante)

Temps de lecture : 2 min

On l'a déjà dit et vous le savez aussi: sur Internet, la violence et la colère se diffusent mieux que des messages enthousiastes et enjoués. C'est même prouvé par une étude. Et ça aurait peut-être quelque chose à voir avec certains de nos réflexes ancestraux, comme nous le relayions il y a quelques temps sur Le Mouv'.

Un déchaînement de haine qui est aussi proportionnel à la popularité de l'auteur d'un message publié sur Internet.

Lisa Schwartz, comédienne américaine qui tient un compte YouTube autoproclamé «absurde», et à plus d'un millions d'abonnés, a décidé de parodier tous les commentaires haineux qu'elle reçoit, en tournant une nouvelle version du clip de Taylor Swift.

La reprise n'est pas choisie au hasard. Le clip qui accompagne le récent morceau de la popstar, «Shake It Off», dans lequel la jeune femme enchaîne différents pas, du classique à de la danse plus urbaine (dont le décrié et désormais très populaire mouvement de bassin qu'on appelle le «twerk»), a suscité une polémique aux Etats-Unis, accusé par certains de perpétuer certains clichés sur la culture afro-américaine.

Au centre des attentions, la vidéo a donc aussi engrangé un sacré paquet de commentaires. Dont une large partie n'est pas franchement sympathique.

Dans cette vidéo repérée par The Daily Dot, l'humoriste reproduit donc la chorégraphie de Taylor Swift, en l'adaptant à une sélection gratinée de commentaires collectés sur son compte, allant de «ton mec est gay», à «fous-toi à poil», en passant par le très subtil «retourne dans le vagin de ta mère.»

Sans oublier, bien sûr, la ribambelle de commentaires sexistes et de critiques acerbes sur la physionomie de la jeune femme. En les mettant ainsi en scène, Lisa Schwartz permet non seulement d'en rire, et de s'en distancier, mais aussi de mieux réaliser la violence et l'absurdité de ces messages accumulés.

Un procédé par ailleurs souvent utilisé: ainsi, avec cette vidéo de 2013, dans laquelle une chorale entonne une sélection de commentaires qui reflètent à merveille la palette de réactions sur Internet.

Slate.fr

Newsletters

La Brigade de répression des incivilités en ligne

La Brigade de répression des incivilités en ligne

Chaque troll devrait se méfier.

De nouvelles publicités pro-Brexit sur Facebook, financées par un mystérieux site d'«informations»

De nouvelles publicités pro-Brexit sur Facebook, financées par un mystérieux site d'«informations»

Ces publicités invitent les utilisateurs à écrire à leurs députés afin de les inciter à rejeter le plan Chequers, qui régule les futures relations entre le Royaume-Uni et l'Union européenne.

Les fausses statistiques de Facebook sur les vidéos ont causé des centaines de licenciements

Les fausses statistiques de Facebook sur les vidéos ont causé des centaines de licenciements

Des journalistes de The Atlantic estiment que plus de 350 journalistes ont perdu leur emploi en partie en raison des statistiques données par Facebook.

Newsletters