Science & santé

L'incroyable diversité des visages humains sert à nous différencier

Repéré par Emeline Amétis, mis à jour le 18.09.2014 à 18 h 18

Repéré sur Smitsonian, National Geographic

Pourquoi avons-nous des visages si différents ? / Liam Quinn via FlickrCC License by

Pourquoi avons-nous des visages si différents ? / Liam Quinn via FlickrCC License by

Il y a une raison au fait que l’on ne se ressemble pas tous, et les chercheurs de l’université de Berkeley ont enfin trouvé laquelle. Selon une étude publiée dans la revue scientifique Nature, nous avons développé des visages uniques afin de pouvoir nous dissocier les uns des autres.  

La forme et la configuration du visage humain sont des caractéristiques beaucoup plus variables que pour n’importe quelle autre partie du corps, et pour cause: les gènes qui influent sur leur structure évoluent davantage que l’ADN. Les chercheurs en sont arrivés à ces conclusions après avoir analysé les cellules de plus de 800 participants aux ascendances européennes, asiatiques ou africaines. Une découverte qui suggère, d’après le groupe de scientifiques, que l’évolution a œuvré pour que tous les individus ne se ressemblent pas entre eux.

Micheal Sheehan, doctorant à Berkeley en Californie et auteur de l'étude, résume la situation:

«Le visage a évolué comme un badge nominatif.»

Mais les scientifiques ne se sont pas arrêtés là: en analysant l'ADN néanderthalien, ils ont constaté que l'Homme de Néanderthal disposait aussi de deux gènes associés aux traits du visage. Comme l'écrit Virginia Hughes, journaliste pour National Geographic, la diversité des visages serait donc antécédente aux codes génétiques de l'Homme moderne.

Une conclusion hâtive?

Une explication «à peine définitive» pour T. Ryan Gregory, professeur en biologie à l'université d'Ontario au Canada, qui prend en compte le récent métissage des populations.

Il n'est pas le seul à remettre en cause le rôle de l'évolution dans la diversité des visages, comme sa consoeur, Susanne Shultz, chercheuse en biologie de l'évolution à l'université de Manchester.

«Beaucoup d’autres espèces, comme les moutons, utilisent leurs caractéristiques faciales pour se reconnaître, même si celles-ci ne sont pas très variées.»

Reste qu'avoir un visage particulier est une chance selon Michaeal Sheehan: il y a beaucoup de situations dans lesquelles être physiquement ordinaire peut-être ennuyeux.

«Un voisin en colère peut vous confondre avec son pire ennemi par exemple, ou une autre personne peut être récompensée à votre place. Avoir un physique passe-partout peut être nuisible socialement.»

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte