Égalités / Culture

Les films qui passent le test de Bechdel ne coûtent pas plus cher à produire, bien au contraire

Temps de lecture : 2 min

«La Reine des neiges» réussit le test de Bechdel / Disney
«La Reine des neiges» réussit le test de Bechdel / Disney

Qu’Hollywood se rassure: filmer des personnages féminins avec un peu de consistance ne fait pas exploser le budget. Sur FiveThirtyEight, Walt Hickey a soumis au test de Bechdel 1.615 films sortis entre 1990 et 2013, et a comparé leurs coûts de production et leurs résultats au box-office.

Le fameux test est tiré d’une bande dessinée d’Alison Bechdel parue en 1985. Pour le réussir, l’oeuvre doit comporter au moins deux personnages féminins dont le nom est connu du spectateur, qui doivent avoir une conversation entre elles, dont l’objet ne sera pas un protagoniste masculin.

La liste des films concernés, trouvée sur le site BechdelTest.com, a été recoupée avec celle de The-Numbers.com, qui fournit des données financières sur les oeuvres cinématographiques. Il a été tenu compte de l’inflation.

Au final, seuls 53% des 1.615 films réussissent l’épreuve de Bechdel. Bonne nouvelle, toutefois: en général, leur budget moyen est inférieur de 16% à celui de l’ensemble des oeuvres prises en compte, et de 35% à celui de celles qui échouent le test.

Pour comprendre cette différence de financement, Walt Hickey a interrogé des professionnels du cinéma hollywoodien:

«Ils ont souligné les faibles effectifs de femmes dans l’écriture, la réalisation, la production et le financement à Hollywood; le fait que les pré-ventes pour l’étranger sont cruciales pour financer la majorité des films, et la croyance, chez les investisseurs, que les films qui mettent en scène des femmes “voyagent” moins bien à l’international.»

L'autre rumeur hollywoodienne selon laquelle ces derniers films seraient moins vendeurs et moins appréciés du public américain est mise à mal.

Pour chaque dollar dépensé par les investisseurs, une oeuvre qui réussit le Bechdel rapporte 2,68 dollars brut, alors qu’elle n’en ramène que 2,45 dollars pour les recalés. L’un des meilleurs exemples de film rentable où des femmes parlent entre elles est le long-métrage d’animation de Disney La Reine des neiges. Les deux soeurs du film discutent de la politique d'Arandelle ou de leurs loisirs.

Sur FiveThirtyEight, Walt Hickey met cependant en garde contre les limites du test de Bechdel. Sa réussite n’est en aucun cas la garantie que le scénario n’est pas sexiste:

«[...] Le test de Bechdel ne mesure pas si un film est un modèle d’égalité entre les genres. Il ne certifie pas qu’un film est “bon” en ce qui concerne l’intégration des femmes. Et en passant, il ne signifie pas que les personnages féminins sont bien écrits, jouent un rôle crucial dans l’intrigue ou possèdent une profondeur significative. Mais c’est le meilleur test sur l’égalité des genres dans les films que nous possédons –et [...] le seul sur lequel nous avons des données.»

En juillet, Vox a rapporté que la moitié des films sortis en 2014 ont échoué à répondre aux critères du test.

Slate.fr

Newsletters

Comment l'impératif écologique aliène les femmes

Comment l'impératif écologique aliène les femmes

Qu'elles soient du Sud ou du Nord, les femmes subissent le changement climatique ou les injonctions qui en découlent. C'est à se demander si féminisme et écologie sont compatibles.

Les juges de Trump ont peut-être trouvé la parade pour bloquer le droit à l'IVG

Les juges de Trump ont peut-être trouvé la parade pour bloquer le droit à l'IVG

Au mépris de la jurisprudence, la Louisiane, le Texas et le Mississippi semblent vouloir empêcher les cliniques de contester leurs législations avant même que des litiges ne soient ouverts.

Il serait grand temps de changer de regard sur l'asexualité

Il serait grand temps de changer de regard sur l'asexualité

Une personne asexuelle n'a pas de désir pour autrui. Cette communauté représente 1% de la population mondiale mais n'a aucune visibilité dans les médias.

Newsletters