Tech & internet

Aux Etats-Unis, la neutralité du Net est un sujet bien plus polémique que le téton de Janet Jackson

Repéré par Jean-Marie Pottier, mis à jour le 17.09.2014 à 16 h 40

Repéré sur The Verge, Sunlight Foundation, The Guardian, Reuters, PC World

Janet Jackson et Justin Timberlake lors du Super Bowl 2004. REUTERS/Pierre Ducharme JIR.

Janet Jackson et Justin Timberlake lors du Super Bowl 2004. REUTERS/Pierre Ducharme JIR.

D'un côté, un sujet complexe, la neutralité du Net: le fait que les internautes puissent accéder de la même manière à différents sites sans que les opérateurs en (dé)favorisent certains. De l'autre, le Nipplegate, l'apparition il y a dix ans, en pleine mi-temps du Super Bowl 2004, d'un des seins de Janet Jackson à l'antenne lors d'un duo avec Justin Timberlake.

A votre avis, lequel des deux sujets a suscité le plus de réactions de la part des consommateurs américains?

La neutralité du Net, bien sûr.

Selon The Verge, au soir du 15 septembre, date limite qu'elle avait fixée, la Federal Communications Commission (FCC), le régulateur américain des télécoms, avait reçu 3,7 millions de commentaires de consommateurs sur les nouvelles règles envisagées en matière de neutralité du Net. En comparaison, l'affaire Janet Jackson, qui avait eu lieu en direct devant 111 millions de téléspectateurs, en avait suscité environ 1,4 million. «Il faut vous y faire, Janet Jackson, l'Amérique est officiellement plus préoccupée par le futur de l'Internet que par votre téton», résume The Guardian.

Reuters souligne de son côté qu'il s'agit plus généralement d'un nombre record de commentaires adressé à un organisme public aux Etats-Unis: le rapport environnemental émis par le Département d'Etat à propos du Keystone XL Pipeline, un oléoduc contesté entre les Etats-Unis et le Canada, n'en avait par exemple suscité que 1 million.

Le nombre de protestations émises par les internautes américains a été notamment dopé par la vidéo très virale de l'humoriste John Oliver ainsi que par une journée de protestation organisée le 10 septembre, le Internet Slowdown Day, au cours duquel plusieurs entreprises web (Twitter, Reddit, Google, Netflix, Tumblr, Kickstarter...) avaient appelé leurs utilisateurs à protester contre les propositions de la FCC. Celles-ci autoriseraient les FAI américains (Comcast, Verizon, AT&T...) à fournir contre une rémunération «commercialement raisonnable» un débit plus rapide à certains services: bref, selon une métaphore très souvent utilisée, elle créerait sur Internet des «autoroutes» et des routes départementales.

Selon la Sunlight Foundation, qui a analysé un échantillon de quelque 800.000 commentaires, seulement 1% s'opposent au concept de neutralité du Net et environ deux tiers affirment leur opposition envers l'idée d'un trafic à deux vitesses. Ce qui ne veut pas dire que le sujet est consensuel: PC World rappelle qu'un groupe conservateur, American Commitment, a recueilli plus de 800.000 signatures sur une pétition s'opposant à ce que la bande passante soit considérée comme un «bien public».

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte